Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La France ne fait plus rêver les touristes étrangers

7 Les voyageurs ont désormais les yeux tournés vers l’Asie. La Thaïlande et l’Italie réunissent le plus grand nombre d’intentions de départ.

Première destination au monde avec quelque 75 millions de visiteurs en 2003, la France n’arrive qu’au sixième rang des destinations préférées des voyageurs, selon un sondage que vient de publier Lonely Planet. Réalisée sur Internet auprès de 7 500 personnes résidant dans 134 pays différents, cette enquête révèle que les deux pays les plus plébiscités sont l’Italie et la Thaïlande, avec 16 % des intentions de départ, suivis par l’Australie (13 %), l’Inde (10 %) et la Nouvelle-Zélande (10 %). Christophe Corbel, en charge de la communication des guides Lonely Planet, note cependant que la France se hisse au troisième rang (derrière l’Italie et la Thaïlande) des pays préférés parmi les voyageurs âgés de 45 à 64 ans. Il semble en revanche que la France fasse moins rêver les Européens, auprès desquels elle ne se hisse qu’au onzième rang des destinations préférées, loin derrière l’Australie, la Thaïlande et l’Italie qui, décidément, trustent les premières places. Les étrangers se sentiraient-ils moins bien reçus en France que dans les autres pays ? Interrogés sur le pays qu’ils considèrent comme le plus hospitalier, les voyageurs citent la Thaïlande, largement en tête, avec 20% des suffrages, devant l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, l’Irlande ou la Turquie. La France, elle, n’est même pas citée.

Du hippie au yuppie

L’étude publiée par Lonely Planet fait également ressortir une importante évolution du profil du voyageur en l’espace de 30 ans. Si dans les années 1970, il était proche de la mouvance hippie en quête d’un mode de vie différent, aujourd’hui, il est plutôt cadre diplômé (50% possèdent un diplôme du secondaire), âgé en moyenne entre 25 et 34 ans et prêt à consacrer un budget relativement important. A noter que 87% des personnes interrogées affirment voyager sans enfants, 32% en couple, 28% entre amis, 28% seuls, 8% en famille et 3% seulement en voyage organisé. Et en dépit de la crise de pneumonie atypique et des menaces terroristes, elles continuent de plébisciter l’Asie, qui arrive en tête des régions touristiques avec un tiers des sondés, devant l’Europe (30%). Enfin, la culture, la farniente et les loisirs sportifs figurent désormais au programme.

Destination : l’espace

Lonely Planet s’est également attaché à essayer de savoir à quoi ressemblera le voyage du futur. Outre le souhait de pouvoir faire un voyage dans l’espace, il semble que le train continuera d’avoir sa place (une conséquence de la peur grandissante des gens à prendre l’avion ?), que les courts séjours se multiplieront et que les seniors, comme les Chinois, seront de plus en plus nombreux à voyager. Enfin, parmi les pays que les voyageurs aimeraient le plus découvrir dans les années à venir figurent l’Inde (34% des intentions de départ), la Nouvelle-Zélande, l’Antartique, l’Australie, les Maldives, la Chine et le Tibet. Le titre de première destination touristique au monde de la France apparaît donc plus que jamais menacé.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique