Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’OMT cherche l’harmonie touristique en Égypte

Tourism – Linking cultures, tel était le thème des débats du World tourism day organisé par l’OMT à Assouan du 26 au 28 septembre. Le choix de l’Égypte pour la manifestation ne devait évidemment rien au hasard.

L’avion d’Égyptair qui relie Le Caire à Assouan en ce matin du 26 septembre est bien rempli, mais pas de ses passagers habituels. Les chemisettes sont plus sobres que celles des touristes, et les conversations portent sur le financement d’un projet culturel. À l’arrivée, tout au long de la route qui mène au mythique hôtel Old Cataract, des calicots annoncent le World tourism day, qualifié en toute modestie de High-level think tank. L’après-midi libre laisse le temps de tâter le pouls de la ville, dans les rues commerçantes d’Assouan. L’heure n’est pas la plus propice, mais le constat est aussi accablant que la chaleur : en deux heures de promenade, pas l’ombre d’un touriste, à l’exception d’un couple en balade. Plus enclins que jamais à entamer le dialogue, les commerçants affirment que la fréquentation de leurs échoppes a chutée de 80 %.

WORLD TOURISM DAY ET SES 6 RECOMMANDATIONS

En soirée, le transfert en bateau vers le temple de Philae s’est transformé en fête, avec, pour maître de cérémonie, Mounir Fakhry Abdel Nour, le francophone ministre du tourisme aussi à l’aise pour répondre aux interviews que pour danser avec les artistes nubiens. Au temple, le Son et lumière commence à sérieusement sentir la naphtaline, mais le dîner fut pour tous les invités un moment d’exception.

Le lendemain matin, les costumes sombres se sont multipliés lors du transfert en bateau jusqu’à l’hôtel Mövenpick, lieu de la conférence. Taleb Rifai, le Secrétaire Général de l’OMT (UNWTO), s’est chargé d’ouvrir les débats, proposant devant les caméras « d’envoyer un message fort au monde ». Les intervenants qui lui ont succédé en tribune, étaient parfois ministres, comme l’indonésien I Gede Ardika et le Grec Pavlos Yeroulanos, ou grand patron, comme Michael Frenzel, CEO de TUI. Le World tourism day a surtout donné six « Recommandations d’Assouan », destinées à « maximiser la contribution du tourisme à une coexistence pacifique. » Le texte insiste sur l’implication de la communauté locale dans le développement touristique, mais aussi sur la connaissance de la culture locale de la part des prestataires de services touristiques.

L’OMT enjoint enfin tous les acteurs à lancer des campagnes de sensibilisation et d’information vers les visiteurs, à respecter le code mondial d’éthique du tourisme, à soutenir les actions de l’Organisation et à privilégier le tourisme durable. Simple déclaration d’intentions pour le moment, mais un jour peut-être, on se souviendra que la première pierre d’un développement touristique plus harmonieux a été posée à Assouan, sur les rives du Nil.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique