Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’e-tourisme dévisse en 2014

Les ventes en ligne de voyages ont décroché en 2014, pour la première fois depuis l'avènement d'Internet. Pourtant, l'e-commerce dans son ensemble poursuit sa croissance. Décryptage.

Sur l'ensemble des sites leaders du tourisme, les ventes ont reculé de 2% en 2014, après une hausse de 3% en 2013. C'est la tendance révélée, ce matin, par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), lors d'une conférence de presse à Bercy.

Le décrochage est palpable depuis deux trimestres (-4% au T3 comme au T4), alors que les deux premiers trimestres en 2014 montraient davantage un tassement (-1% chacun). Le panier moyen a reculé de 6% l'an passé (à 280 euros), sur les 11 sites matures du baromètre de la Fevad, dans une industrie globale encore plus à la peine. Notons que Booking, Blablacar et easyJet ne font pas partie du panel étudié, qui montre des signes tangibles de maturité. 

L'e-commerce résiste à +3%

Le commerce électronique français n'est pourtant pas en panne de croissance. Tous secteurs confondus, l'indice iCE40, qui mesure l'évolution des sites leaders à périmètre constant, a augmenté de 3% l'an passé, grâce à la bonne performance des autres segments observés par la Fevad : les commandes en ligne auprès des professionnels ont progressé de 9% sur l'année. Celles de produits grand public, de 9% également (versus 6% en 2013).

"Malgré la crise, l'e-commerce continue de créer de l'emploi et de la croissance", a relevé Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

Les ventes cumulées des marchands matures et des nouveaux entrants devraient enregistrer un bond de 10% en 2015, selon Marc Lolivier. L'e-commerce franchira alors la barre symbolique des 60 milliards d'euros, malgré l'érosion du panier moyen qui devrait se poursuivre cette année.

Le collaboratif poursuit son envolée

Quelles sont les prévisions en 2015 ? Selon un sondage Fevad/CSA réalisé en décembre 2014 auprès de 1009 personnes, six e-acheteurs sur 10 estiment que la crise n'affectera pas leur consommation sur Internet. Leurs achats en ligne porteront sur l'habillement (61%), les produits culturels (54%), les voyages et produits du tourisme (42%), et les produits techniques (38%).

La consommation collaborative va poursuivre sur sa lancée. Environ 60% de cyberacheteurs comptent acheter "collaboratif" cette année, contre 35% en 2014 et 20% en 2013. "Les Français veulent donner du sens à la consommation", note Marc Lolivier.

Environ 35% des répondants envisagent d'expérimenter la réservation d'hébergements auprès des particuliers, pour leurs vacances, alors qu'ils étaient "seulement" 19% à l'avoir pratiquée en 2014. Une progression qui devrait aider Aibnb.com à intégrer le top 10 des sites marchands de voyages.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique