Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

guide pratique

« FormalitésLa carte d’identité suffit. En revanche, le passeport est obligatoire si l’on veut aller jusqu’en Bosnie.Décalage horaireAucun.MonnaieLa kuna divisée en 100 lipa. Une kuna vaut 0,14 euro (1 euro = 7,4 kuna). Les cartes bancaires sont acceptées dans les hôtels mais dans les îles les commerçants préfèrent être payés e

Formalités

La carte d’identité suffit. En revanche, le passeport est obligatoire si l’on veut aller jusqu’en Bosnie.

Décalage horaire

Aucun.

Monnaie

La kuna divisée en 100 lipa. Une kuna vaut 0,14 euro (1 euro = 7,4 kuna). Les cartes bancaires sont acceptées dans les hôtels mais dans les îles les commerçants préfèrent être payés en liquide. Des distributeurs automatiques ont été installés partout et il est très facile de tirer directement de l’argent. Les bureaux de change sont présents dans toutes les villes.

Langues

Le croate. L’allemand et l’anglais sont les langues étrangères les plus utilisées. On parle couramment italien dans les îles, rarement le français.

Se déplacer

Dans les villes, on se déplace essentiellement à pied. Les taxis sont facilement repérables. A Dubrovnik, compter 100 kunas pour un trajet entre la vieille ville et la péninsule de Lapad où sont concentrés la plupart des hôtels.

En voiture

Le réseau routier a été nettement amélioré, les routes sont charmantes mais souvent étroites et particulièrement glissantes les jours de pluie. Il faut être très prudent car les Croates conduisent vite. Les grands loueurs sont présents dans les aéroports.

En ferry

Les îles (Hvar, Korçula, Brac) sont très bien desservies par la compagnie Jadrolinija qui assure également des liaisons avec l’Italie au départ de Bari et d’Ancône.

Korçula : on la rejoint depuis Orebic. Compter deux heures de route depuis Dubrovnik puis une traversée de 30 minutes jusqu’au port de Dominice (3 km de Korçula).

Hvar : depuis Korçula, un ferry assure la traversée jusqu’au petit port de Hvar (compter trois heures, 75 Kn). En partant de Vela Luka (ouest de Korçula), on peut aussi faire escale à Stari Grad (Hvar) et continuer jusqu’à Split (compter au total 3 h 05 ou 1 h 45 en hydroglisseur l’été).

L’été, des ferries relient aussi trois à cinq fois par jour (1 h 45) le petit port de Stari Grad (Hvar) à Split (compter 1 h 45 de voyage) et quatre fois par jour à Dubrovnik (8 heures de trajet).

En avion

Croatia Airlines assure des liaisons quotidiennes entre Zagreb, Dubrovnik et Split. Il n’y a pas d’aéroport à Korçula et Hvar.

Santé

Il n’y a aucun problème particulier. En cas de souci, les pharmacies sont bien approvisionnées et des dispensaires médicaux sont ouverts dans toutes les villes (y compris sur les îles). Les touristes étrangers ne paient pas les soins s’ils disposent du formulaire E111 de la Sécurité sociale. On peut boire sans crainte l’eau du robinet.

Saveurs

La cuisine croate s’inspire de sa voisine italienne : risotto à l’encre de seiche, calamars, pâtes à toutes les sauces… font l’ordinaire des menus. A goûter aussi le jambon cru fumé (prsut), les huîtres de Ston. Le repas se compose souvent d’un hors d’oeuvre (soupe, fromage servi avec des tomates, salades, fruits de mer) et d’un plat principal (poisson grillé ou en sauce, viande de porc ou de mouton en boulettes, grillée ou panée, agrémentée d’une sauce aux poivrons). L’huile d’olive accompagne tous les mets. Les vins, surtout les blancs, sont à juste titre réputés. Le café se boit expresso, macchiato (avec une goutte de lait) ou agrémenté de crème chantilly (kavaa sa slagam). Le thé a un goût de bonbon parfumé. Hélas, il est presque impossible d’en déguster un de convenable au petit déjeuner : les hôtels servent un breuvage infect.

Achats

L’artisanat est assez peu attractif. On trouvera dans les boutiques de souvenirs des objets en cristal, des ouvrages brodés traditionnels, notamment à Hvar où l’on utilise le fil d’Agave. Mieux vaut se rabattre sur les spécialités culinaires : huile d’olive, vins, confitures, figues sèches, etc.

A lire

– Le Guide du routard (très complet), Gallimard, Petit Futé et Mondeos Croatie.

calendrier

Du 2 au 9 février : Fête de la Saint-Blaise à Dubrovnik.

Du 28 février au 2 mars : Régate du Carnaval d’Opatija.

Du 16 au 22 avril : Fête des fleurs.

De mai à octobre : Festival de rue de Dubrovnik tous les dimanches.

Du 21 juin au 6 juillet : Festival de l’enfant à Sibenik.

Du 10 juillet au 25 août : Festival d’été de Dubrovnik.

Du 11 au 13 juillet : Festival Marco-Polo de Korçula.

Juillet et août : Festival de l’été à Split.

Du 25 août au 5 septembre : Festival des arts scéniques à Dubrovnik.

Adresses

Office national croate de tourisme

48, avenue Victor-Hugo 75116 Paris tél : 01 45 00 99 55 ;

e-mail : croatie.ot@ wanadoo.fr

Sur Internet :

www.ot-croatie.com, www.croatia.hr, www.amb-croatie.fr

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique