Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Eté meurtrier au Ladakh

Les trombes d’eau qui se sont abattues sur le Ladakh, en Inde, dans la nuit du 5 au 6 août étaient « du jamais vu de mémoire d’homme », commente Jef Tripard, guide de haute montagne et cofondateur d’Allibert. Le voyagiste paye un lourd tribut puisque l’un de ses clients et son guide sont décédés. Un troisième ressortissant français, voyageant en individuel, a également péri. Événement imprévisible oblige, le TO spécialiste de la randonné

Les trombes d’eau qui se sont abattues sur le Ladakh, en Inde, dans la nuit du 5 au 6 août étaient « du jamais vu de mémoire d’homme », commente Jef Tripard, guide de haute montagne et cofondateur d’Allibert. Le voyagiste paye un lourd tribut puisque l’un de ses clients et son guide sont décédés. Un troisième ressortissant français, voyageant en individuel, a également péri. Événement imprévisible oblige, le TO spécialiste de la randonnée ne devrait pas voir sa responsabilité engagée. Au coeur de l’épisode, une centaine de ses clients se trouvaient sur place, mais la plupart ont pu terminer leur circuit. Depuis, le voyagiste a annulé les départs du mois d’août vers l’ouest du Ladakh, tout en maintenant ceux vers le Zanskar, situé plus à l’est. Les derniers départs de la saison, en septembre, seront en revanche assurés. «À Leh, la capitale régionale, la ville traditionnelle est prête à accueillir du monde », décrit Jef Tripard. Dans la dernière mise à jour de ses conseils aux voyageurs, le 23 août, le Quai d’Orsay estime au contraire qu’« en raison de la persistance des violents orages […], il reste formellement déconseillé de se rendre au Ladakh et au Zanskar.