Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

États-Unis/Canada

Après un exercice euphorique, 2009 n’a pas porté les espoirs des spécialistes de l’Amérique du Nord. La récente remontée du dollar n’est donc pas une bonne nouvelle.

L’année 2009 aura eu des airs de lendemain de fête aux États-Unis. Après un cru marqué par des progressions parfois spectaculaires, nombreux sont les tour-opérateurs à afficher sous l’effet de la crise des résultats en chute : – 16 % pour Vacances Transat, – 26 % chez Jetset Voyages, – 41 % chez Kuoni… Dès le mois de mai, lors du Pow Wow, les professionnels du tourisme américains lançaient un « Nous avons besoin de vous, continuez de voyager », sans équivoque, quand dans les allées les professionnels français notaient déjà des baisses de 20 % depuis janvier. En réaction, les hôteliers et les compagnies aériennes se sont mis à casser les prix. Et le sursaut espéré par les voyagistes pendant la saison d’été n’aura pas été constaté. « Nous n’avons pas trouvé notre public, regrettait il y a un an, Patrice Caradec, le président-directeur général de Transat France. 2009 n’est pas une bonne année pour les TO, malgré la baisse du dollar et l’élection d’Obama. » À 1,2 million de visiteurs français, la fréquentation est en recul de 3,2 %. Une diminution modeste, montrant que nos compatriotes – quatrième marché émetteur long-courrier sur la destination – ont vécu leur rêve américain en se passant des services des voyagistes. Les premiers bilans de 2010 semblent porteurs de meilleures nouvelles, avec chez certains voyagistes des réservations estivales qui se sont avérées plus nombreuses qu’en 2009, ou proches des niveaux de l’année précédente, désignant New York et le Grand Ouest comme les destinations phares.

DES PERFORMANCES DÉCEVANTES

Au Canada, les résultats ne sont guère plus encourageants. La fréquentation avait bénéficié en 2008, du 400e anniversaire de la fondation de Québec, mais les voyagistes avaient réalisé des performances décevantes, avec des baisses de 10 % à 20 %, sauf pour le leader, Vacances Transat (+26,1 %). L’exercice 2009 confirme cette orientation, avec des reculs de l’ordre de 5 % pour Vacances Transat, 53 % pour Aventuria, certains étant néanmoins à la hausse (Back Roads, Verdié). Seuls 18 % des Français ayant voyagé au Canada ont acheté un forfait par le biais d’un voyagiste, nombre de touristes réservant en direct, d’autant plus facilement qu’il n’y a pas de barrière linguistique au Québec. Le panier moyen est, en revanche, à la hausse. Au total, 407 653 Français (- 3,2 %) ont visité le Canada en 2009.

Les Français se sont passés des services des tour-opérateurs

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique