Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Egayer son agence avec des plantes

Fleurs et plantes apportent une touche nature et exotique très appréciée des clients et sont de véritables objets marketing pour communiquer sur le thème du voyage.

Elles viennent de votre jardin ces jolies fleurs ? Régulièrement, David Vigier, de l’agence ETL à Limoges (Haute-Vienne), s’improvise botaniste face à des clients qui ne manquent pas de le complimenter et de le questionner sur les bouquets de saison qui ornent les comptoirs de sa boutique. Ça brise tout de suite la glace et met le client de bonne humeur, relève-t-il.

Grandes ou mini, grasses ou fleuries, grimpantes ou tombantes, les plantes ont un rôle à jouer dans une agence. Elles participent au bon accueil, égayent ou adoucissent la pièce… Mais au même titre qu’un objet d’art, chacune a sa place et chaque variété s’adapte plus ou moins bien à la décoration. Ainsi, arbustes et plantes imposantes ne produisent leur effet que s’ils disposent d’assez d’espace pour être mis en valeur. Dans ce cas, mieux vaut opter pour un style palmier ou une touffue originale, dont l’exotisme symbolise les voyages (compter au minimum 50 E pour 1,30 m, dans les grandes surfaces).

Les petites agences ont tout intérêt à jouer la carte nature sur les comptoirs, avec des fleurs ou des plantes disposées dans de jolis cache-pots, ou à même le sol (façon patio espagnol). Mais gare au surnombre ! Arroser, ôter les feuilles mortes, épousseter les vivantes… demande du temps et de l’attention. Rien de pire qu’une plante poussiéreuse, ou en train de mourir dans un coin !

Naturelles ou artificielles et même qui clignotent…

Pour contourner ce problème, l’agence Sud’R à Saint-Raphaël (Var) a opté pour des fleurs artificielles : orchidées, amarelys, oiseaux de paradis et branches de bois torsadées sont disposées dans de grands vases en verre, dont le fond est agrémenté de galets. L’investissement de départ est plus lourd (environ 10 E la fleur, jusqu’à 300 E le bougainvilliers), mais elles durent éternellement ! Et selon la qualité, l’illusion peut être parfaite.

Quant à Sophie Marlet, de Liberté Voyages (Hauts-de-Seine), elle trouve que les fleurs naturelles sont dépassées et s’abîment trop vite. Elle s’est donc tournée vers l’électrique : fleurs en guirlande, branches de cerisier illuminées… C’est original et ça colle à l’image haut de gamme/zen de l’agence. Comme quoi, sous toutes ses formes et ses matières, l’essentiel, c’est de le dire avec des fleurs !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique