Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Douce France, cher pays de mes vacances

« La France est toujours le lieu privilégié pour les vacances d’été des Français, qui sont au moins 54 % à souhaiter partir pour le « break » estival. »

Bien que les chiffres varient considérablement d’une étude à l’autre, le sondage BVA commandé par le ministère du Tourisme, et le quatrième baromètre Europ Assistance/Ifop, récemment publiés, s’entendent sur une chose : les Français sont toujours majoritairement partants pour prendre des vacances cet été.

Selon BVA, ils sont plus d’un sur deux (54 %) à souhaiter partir. Des intentions qui restent stables par rapport à 2003. La proportion de candidats au départ grimpe à 72 % pour le sondage Ifop (contre 65 % l’an dernier). Ce taux supérieur s’expliquerait par le fait que le sondage BVA est basé sur des séjours de 4 jours ou plus pour qualifier la notion de vacances, alors que l’Ifop a pris toutes les intentions de départs en compte. Par ailleurs, la période de vacances d’été pour l’Ifop inclut aussi juin et septembre.

En revanche, les deux enquêtes sont d’accord quant au choix de la destination. Les atouts touristiques de la France pèsent dans la balance et la désigne comme le lieu de villégiature privilégié pour 70 à 72 % des vacanciers, avec une préférence traditionnelle pour le littoral (68 % des partants en France opteront pour la mer, selon le baromètre Europ Assistance). La Côte d’Azur, l’Aquitaine, les Landes et le Pays basque tiennent toujours la corde. A noter cependant une tendance au développement du tourisme vert. Les Français sont 38 % à proposer la campagne comme choix de départ cet été, alors qu’ils n’étaient que 25 % en 2003, selon l’Ifop.

Pour les candidats à l’étranger (23 % des départs pour l’Ifop, 28 % pour BVA), les pays d’Europe du Sud font toujours recette avec l’Espagne (39 % des intentions de séjours), largement en tête des destinations plébiscitées, devant l’Italie et le Portugal.

A la recherche de nouveaux sites… et de farniente

Le contexte international commence à jouer un certain rôle dans le choix de villégiature, puisque la sécurité est un critère déterminant pour 21 % des Français désireux de partir en vacances cet été, contre 13 % en 2003.

Côté activités, l’enrichissement culturel et la découverte de nouveaux sites est toujours le but principal du départ en vacances pour 56 % des voyageurs, à une courte tête devant le farniente (54 %) et le retour en famille (38 %).

Enfin, la durée moyenne de séjour continue de se réduire, notamment pour des raisons économiques. Elle passe de 17 à 16 jours en 2004. Parallèlement, les intentions de départ pour des séjours de moins de 7 jours connaissent un développement exponentiel (+28 %) par rapport à l’année dernière, selon BVA.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique