Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croissance : Les TO ont prospéré malgré tout

Les voyagistes ont profité de la hausse des prix et du renchérissement des taxes au cours de l'année 2008 pour faire du chiffre.

Si l'on ne prenait en compte que le chiffre d'affaires engrangé par les voyagistes en 2008, on pourrait conclure que l'exercice n'a pas été si mauvais. La croissance a en effet été plutôt généreuse l'an dernier, portée notamment par des prix et des taxes à la hausse. Seulement 63 entreprises de notre palmarès ont affiché un retrait de leur activité (58 en 2007, 80 en 2006). En revanche, 60 peuvent s'enorgueillir d'une progression à deux chiffres, ce qui est une belle performance, d'autant que pour la moitié d'entre elles, elle est supérieure ou égale à 20 %. C'est le cas de Go Voyages, décidément toujours plus bondissant. Le numéro 3 de notre palmarès en chiffre d'affaires à 694ME pour l'exercice clos le 31 mars dernier, se paie encore le luxe d'une croissance de près de 30 %, avec toujours des projets de développement. Ainsi dernièrement, le lancement d'une offre séjours, qui devrait l'imposer comme voyagiste à part entière et plus seulement comme vendeur de vols secs. Look Voyages peut aussi faire le malin, avec une activité en hausse de 24,5 %, après les 28,5 % de l'exercice précédent. Le TO a trouvé indiscutablement sa place parmi les grands généralistes, avec un positionnement clair et une stratégie payante de développement, axée principalement sur ses clubs Lookea. Sa marque soeur Vacances Transat, qui a absorbé Bennett et Brokair, est à l'unisson (+17 %), faisant de la nouvelle entité Transat France un troisième pôle sur le marché français plus que crédible. Dans le Top 10, porté par la bonne santé de ses deux principales activités, le voyage sur-mesure et d'aventure, le groupe Voyageurs est aussi de ceux qui se sont une fois de plus distingués en 2008. À noter que tous les spécialistes du sur-mesure comme de la randonnée-aventure s'en sont encore tirés avec les honneurs, des Ateliers du Voyage (rachetés par Kuoni en 2007) à Allibert, en passant par Tourisport Company (Club Aventure) ou Atalante récemment entrés dans le giron de la holding d'investissement Geophile. Champion de la croissance comme de la rentabilité, Marmara est toujours aux avant-postes, validant encore davantage en ces temps de crise la pertinence de son modèle industriel. Les autres filiales françaises de TUI Travel (Aventuria et Tourinter bien repris en main à l'automne 2008 par l'équipe d'Aventuria justement) sont, elles aussi, dans une spirale vertueuse à peine ébranlées par la crise.

 

DES SURPRISES DE TAILLE

 

De son côté, Fram, qu'on pensait plutôt sur la voie de la cession, a surpris tout le monde l'année dernière avec la reprise bienvenue de Plein Vent. Les chiffres d'affaires des deux voyagistes sont toutefois toujours présentés séparément mais avoisinent, consolidés, les 600ME, un objectif de longue date pour Fram. Bonne tenue aussi pour Kuoni France, qui a d'ailleurs raflé une place dans notre palmarès, passant devant Jet tours redescendu sous la barre des 300ME de chiffre d'affaires. Notons la belle envolée de Top Of Travel, qui n'hésite pas à prendre des risques mais en recueille les fruits, exercice après exercice. Tout comme celle de deux jeunes opérateurs du Net, La France du Nord au Sud et TravelFactory, tous deux positionnés avec bonheur sur la France. Au chapitre des déconvenues, on pointera évidemment la défaillance de 1001 Soleils, lequel avait enregistré, dans notre palmarès 2007-2008, la plus forte progression de chiffre d'affaires. Comme quoi, il ne suffit pas toujours de grossir, la rigueur de la gestion étant le nerf de la guerre.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique