Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croissance : les agences Internet toujours leaders

Les distributeurs physiques ont renoué avec la croissance, mais loin derrière les agences en ligne.

Les années se suivent et se ressemblent. Si les distributeurs traditionnels ont repris du poil de la bête en 2004 en affichant des volumes d’affaires en hausse, ils ont été l’an dernier, comme en 2003, largement distancés par les agences en ligne, qui continuent d’aligner des croissances phénoménales : +68 % pour Voyages-sncf.com ou encore +34,3 % pour Lasminute.com.

Des progressions d’autant plus impressionnantes qu’elles se rapportent à des volumes de plusieurs centaines de millions d’euros. La palme revient à Karavel/Promovacances, avec 133 % de croissance l’année dernière. Depuis, l’agence en ligne a été acquise par Opodo (filiale d’Amadeus), qui a mis la main en juin 2005 sur Vivacances. Le volume d’affaires global du groupe nouvellement constitué devrait se situer entre 430 et 470 ME cette année, mais la rentabilité n’est pas attendue avant 2006.

La peur de la commission zéro

La France serait ainsi devenue le deuxième marché européen pour la distribution de voyages en ligne, derrière la Grande-Bretagne, avec des ventes estimées à 7 milliards d’euros en 2005, chiffre qui englobe la billetterie aérienne et ferroviaire, mais également de plus en plus la réservation d’hôtels, de forfaits touristiques ou de locations en résidences de tourisme.

A l’exception de Manor, dont l’activité est impactée par le départ de plusieurs gros adhérents, les réseaux volontaires ont eux aussi bien tiré leur épingle du jeu, jouant sur la peur de la commission zéro pour attirer de nouvelles agences. Selectour affiche une activité en hausse de 5,6 % et Afat Voyages de 18 % (5 % à périmètre constant). Avec 70 points de vente supplémentaires, Tourcom finit pour sa part avec une croissance de13,6 % (le chiffre à périmètre constant n’a pas été communiqué).

Au sein de ces réseaux, plusieurs adhérents ont ouvert ou racheté des agences qui ont contribué à booster leurs chiffres, comme Boiloris Voyages (Tourcom), Cap 5 (Manor), Bleu Voyages (Selectour) et, surtout, De Boüard Voyages (Selectour), qui a acquis fin 2003 Cap Voyages. A l’inverse, Grand Large Voyages (Selectour), Sembat Voyages (Manor), Prêt à Partir (Manor), Club Voyages (Groupe Transat) ont régressé. A noter que la reprise dans le voyage d’affaires a aussi profité aux distributeurs spécialisés, tels BTI France (+13,3 %), Carlson Wagonlit Travel (qui a acquis Protravel) et Havas Voyages American Express (+10 %).

Enfin, les filiales des enseignes de la grande distribution ont connu des fortunes diverses. Si E.Leclerc Voyages a poursuivi sa course en avant (+14,3 %), Voyages Auchan et Casino Vacances ont enregistré des croissances plus modestes (+5,4% et +10,5 %), tandis que Voyages Carrefour a tout juste résisté (+1%). L’équilibre financier de ces deux derniers reste fragile. Seul Mousquetaires Vacances, encore en phase de développement, explose ses résultats (+41,6 %). Sa brochure est diffusée dans 585 magasins du groupe Intermarché.

%%HORSTEXTE:1%%

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire