Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Communiquer dans la presse régionale

« 7 Lue par une bonne part de votre clientèle potentielle, la « PQR » reste sans doute le meilleur support pour se faire connaître près de chez soi. »

Les supports publicitaires qui permettent de toucher la clientèle de proximité ne manquent pas, mais le quotidien reste le plus efficace. Après des essais à la radio et en affichage 4 x 3, j’ai privilégié la presse. C’est le meilleur moyen de toucher les clients, affirme Janie Bousquet, directrice de Grand Large (Selectour) sur la Côte d’Azur. Si le fameux pavé est le format le plus courant, vous pouvez en tester d’autres. Les journaux ont en effet développé des pages du type annonces consacrées au tourisme. J’utilise la rubrique Nos échos de Nice-Matin. Ma publicité prend alors la forme d’une petite annonce, ajoute Janie Bousquet. Cette solution se révèle plus économique, et presque aussi efficace.

Lorsque vous êtes décidé à communiquer, fixez-vous un budget annuel et engagez-vous sur le long terme. Grâce à la régularité du passage de vos annonces, vous serez plus à même de négocier des tarifs dégressifs, parfois de 30 à 50 %. Janie Bousquet dépense 1 000 Epour trois parutions par semaine dans la rubrique Nos échos et le pavé de 1/16e de page dans l’édition du dimanche lui revient à 1 200 E par passage. Emmanuelle Hervieu, chez Voyages Girardot (Selectour) débourse pour sa part 245 Epour une annonce au format 82 x 82 mm, et 598 E pour un pavé de 125 x 125 mm. Pour diminuer la note, vous pouvez solliciter un TO avec qui vous ferez la promotion conjointe d’un produit, disponible si possible exclusivement dans votre agence.

Ciblez les éditions du week-end pour les dates de parution

Quels sont les messages à faire passer ? Dates, destination et prix, affirme Emmanuelle Hervieu. Mais rien ne vous empêche de communiquer de manière plus institutionnelle, sur vos horaires d’ouverture, votre service… En ce qui concerne la date de parution, les éditions du week-end sont a priori les plus adaptées au tourisme. Pour le reste, les sorties de brochures et les débuts de saison restent des moments forts. Mais n’oubliez pas que le comportement du consommateur a changé et que les départs s’étalent désormais toute l’année.

Enfin, n’attendez pas de retombées immédiates. Les retours sont très divers, la même annonce peut très bien fonctionner une semaine et tomber à plat la semaine suivante, reconnaît Janie Bousquet. Ne désespérez pas : même si votre annonce ne génère pas un résultat rapide, elle aura un effet favorable à moyen terme sur votre notoriété, surtout si vous privilégiez des publicités régulières, bien plus efficaces qu’un coup ponctuel.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique