Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment faire face à des difficultés financières

La vie d’une entreprise est parfois chaotique, en particulier dans le tourisme où les défaillances d’agences augmentent. Voici quelques règles pour éviter des écarts de trésorerie.

Fragilisée par le ralentissement économique, les conflits, les menaces d’attentats, les crises sanitaires ou encore la nouvelle concurrence exercée par les sites Internet de voyages, les agences sont de plus en plus nombreuses à devoir faire face à des difficultés de trésorerie. Des difficultés qui, selon l’Association professionnelle de solidarité du tourisme (APS), sont généralement liées à des retards de paiement, des impayés ou des fournisseurs qui exigent des paiements immédiats, générant des décalages de trésorerie que l’entreprise, à défaut de réserves suffisamment importantes, ne peut couvrir.

Parmi les autres causes rencontrées figurent une rupture brutale des concours bancaires, le dérapage des charges ou encore un développement trop rapide (ouverture d’un second point de vente, diversification de l’activité sur des marchés moins bien maîtrisés comme les groupes, l’incentives, l’événementiels…). Pour éviter de se trouver confronté à de telles situations, on ne rappellera jamais assez la nécessité de bien surveiller sa trésorerie, souligne Michel Messager, secrétaire général de l’APS. Le fait d’avoir confiance en son comptable n’exclut pas pour autant la surveillance.

Avant tout, faire la chasse aux impayés

Pour éviter la défaillance, il importe avant toute chose de réagir vite et de ne pas se décourager : avoir des problèmes financiers fait (malheureusement) partie de la vie d’une entreprise… Et des solutions existent ! Première chose à faire : effectuer un audit serré de ce que l’on appelle la trésorerie cachée, en relançant par exemple les factures impayées par les clients. Selon l’APS, 25 % des dépôts de bilan seraient dus à des impayés !

Il est également recommandé d’essayer de renégocier les délais de paiement avec ses fournisseurs afin de retrouver une partie de sa trésorerie. Pour cela, il importe dans un premier temps de déterminer les dates et les montants des décaissements et des encaissements à venir. Puis d’essayer de retarder ces mêmes décaissements (par un allongement du crédit fournisseurs) et d’avancer les échéances d’encaissements (par une réduction de crédit).

Enfin, si cela ne suffit pas, il faut rechercher des sources de financement externes ou, le cas échéant, accepter de se séparer d’une partie de son activité.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique