Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Chypre, sous le charme d’Aphrodite

2004 pourrait bien être l’année de Chypre. L’île qui aurait vu naître la déesse de la beauté rejoindra la Communauté européenne en mai prochain, et les TO lui accordent un regain d’intérêt qui laisse présager d’une belle saison d’été.

Quelle histoire ! En une dizaine de millénaires, Chypre a vu passer tous les empires, toutes les civilisations. Sa position géographique, aux confins de l’Europe, aux portes de l’Asie et du Moyen-Orient, explique ce brassage. Grecque, ottomane, franque, byzantine, vénitienne…, l’île a conservé d’innombrables vestiges de ses propriétaires successifs. Du Rocher d’Aphrodite au sommet du mont Olympe, des longues plages ensoleillées en passant par les villages du massif du Troodos, la troisième plus grande île de la Méditerranée possède tous les atouts pour séduire. Si l’architecture des stations balnéaires manque parfois de charme, il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres pour découvrir les monastères nichés aux flancs des montagnes couvertes de pins, les fresques et les mosaïques des vestiges grecs, les églises byzantines qui abritent les ors patinés des icônes.

S’appuyant sur une desserte aérienne charter enfin digne de son potentiel, Chypre fait cette année l’objet d’un incontestable regain d’intérêt de la part des TO. On compte quelques nouveaux venus comme Look, TUI, STI ou Top of Travel, tandis que les opérateurs qui programmaient l’île de longue date proposent une offre mieux adaptée à la clientèle française, avec des possibilités de départs régionaux. Les premiers résultats sont déjà visibles et la saison s’annonce bien. Les mois de novembre et décembre ont connu des augmentations respectives de 31 % et 57 % par rapport à l’an dernier. Plus que satisfaisant pour une destination qui attire l’essentiel de ses touristes en été.

A n’en pas douter, 2004 marquera un tournant dans l’histoire mouvementée de l’île, puisqu’en mai prochain, Chypre intègrera la Communauté européenne. A terme, cette appartenance pourrait enfin résoudre le lancinant problème de cette ligne verte qui parcourt l’île comme une cicatrice depuis l’invasion turque de 1974, privant les Chypriotes de 40 % de leur territoire.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%