Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Canaries, l’appel de l’Atlantide

Baptisées Iles Fortunées pour leur climat, identifiées à l’Atlantide pour leur volcanisme grandiose, les Canaries sont idéales pour une découverte culturelle. Longtemps cantonnée au balnéaire de Tenerife, l’offre bouge enfin.

A100 km du Sahara et 1 500 de Madrid, sept îles espagnoles jouent la singularité : Tenerife, triangle rectangle cernant l’Etna hispanique, La Gomera, et son annexe ronde plantée de lauriers, Grande Canarie, tout aussi ronde et crevassée, la très hautaine Lanzarote, chaos de laves labourées, les pitons emperruqués de vert d’El Hierro et de La Palma, les plages vides de Fuerteventura. Sept personnalités, liées par une culture inclassable à base de cuisine au maïs, de fêtes surréalistes, héritées d’ancêtres mystérieux, les Guanches, dont il ne nous reste que de ricanantes momies.

Cette destination originale n’inspire pas pour autant la prise de risque. NF écarte l’idée d’un Paladien. Et il est vrai que le Lookéa vient de fermer, en raison d’un chantier important à proximité, qui générait de nombreuses réclamations de clients. Les Canaries sont trop difficiles à mettre en avant lorsqu’on n’a pas la clientèle pour des vols spéciaux, regrette Xavier Hernandez, d’Iberica, qui ne propose l’archipel que dans le cadre de paradores, ces hôtels haut de gamme.

Pourtant, par leur géologie et leur climat, les Canaries rivalisent avec le Cap-Vert ; mais quelle brochure irait les placer en Afrique ? C’est tout leur paradoxe : africaines sans Noirs, Latinos sans merengue, elles seraient même bas de gamme sans en avoir les tarifs ! Bref, elles déroutent les chefs de produits, qui les collent souvent au verso des Baléares dans leurs brochures !

Pour pallier ce manque d’image, pas une ligne pour rappeler que les Canaries virent passer Christophe Colomb ou qu’elles furent conquises par un Normand. Les seuls TO qui prospèrent restent les spécialistes de la randonnée, ou ceux qui misent sur le tourisme de charme. Car ceux qui osent les Canaries ont une curiosité évidente. Nous sommes en nette hausse, sourit Réjane Ivanoff, chef de produits chez Donatello, dont le chiffre d’affaires sur la destination a progressé de 28,8 % en 2003.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%