Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Brune Poirson prend la direction du développement durable chez Accor

Brune Poirson sera directement rattachée à Sébastien Bazin, le PDG d’Accor et devient membre du comité exécutif du groupe hôtelier.

C’est désormais officiel : l’ancienne secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire rejoint les rangs d’Accor pour piloter le développement durable du groupe hôtelier. Alors que la rumeur circulait depuis plusieurs jours déjà, le groupe a officialisé la nouvelle ce jeudi matin, confirmant sa nomination à la direction du développement durable dans un communiqué.

Brune Poirson aura pour mission « de définir, d’animer et de suivre les engagements, la stratégie et le déploiement des plans d’action du groupe en matière de développement durable », détaille un communiqué. Elle aura également sous sa responsabilité la Fondation Accor Solidarity et le ALL Heartists Fund. Brune Poirson sera directement rattachée à Sébastien Bazin, le PDG du groupe, et devient membre du comité exécutif. Sa prise de fonction aura lieu le 5 mai.

Retour au privé

Âgée de 38 ans, Brune Poirson est diplômée de la London School of Economics, de l’IEP d’Aix et de la Kennedy School de Harvard. Elle a débuté sa carrière à Londres, au sein de la Fondation pour l’Innovation de la Grande-Bretagne, puis rejoint successivement l’Agence Française de Développement et l’entreprise Veolia en Inde, avant de travailler dans un incubateur de startups vertes à Boston.

Pendant trois ans, Brune Poirson a été secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, fonction qu’elle quittera en août 2020. Elle a notamment porté la porté la loi contre le gaspillage et pour l’économie circulaire, adoptée début 2020. Elle a aussi été la première  française élue vice-présidente de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement. Brune Poirson était jusqu’il y a peu députée du Vaucluse. Un mandat auquel elle a renoncé le 6 avril dernier.

Par le passé, le groupe hôtelier s’est déjà entouré de personnalités issues du monde politique, dont l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, administrateur d’Accor depuis 2017. La nouvelle DG Europe du Sud Maud Bailly a elle aussi évolué dans les sphères du pouvoir, en tant que chef de pôle économique à Matignon, avant d’être recrutée par Sébastien Bazin.

Accor a très tôt pris des engagements en matière de développement durable. En 1994, le groupe hôtelier est ainsi devenu la première entreprise du CAC 40 à créer une Direction de l’Environnement, qui deviendra Développement durable en 2000. En 2016, Accor a lancé Planet 21-Acting Here, la stratégie RSE du groupe, qui devait initialement courir jusqu’en 2020. Mais en raison de la crise du Covid, l’atteinte des objectifs du programme Planet 21, initialement prévue pour 2020 a été reportée à fin 2021, souligne le groupe dans son rapport intégré 2020.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique