Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Airbnb veut conquérir les PME comme les grands comptes

Le géant californien accélère la cadence dans le business travel. Un responsable business travel sera bientôt affecté au marché français.

Le voyage d’affaires est dans le viseur d’Airbnb depuis 18 mois. Airbnb a déjà conclu des partenariats avec des leaders du travel management : American Express Global Business Travel (GBT), BCD Travel et Carlson Wagonlit Travel. "L’intégration est en cours avec chacun de ces acteurs, jusqu’au reporting", précise Arnaldo Munoz, responsable Business Travel EMEA du groupe californien.

"Nous ciblons les PME comme les grands groupes. Nous voulons surtout convaincre les entreprises dont les employés veulent voyager comme des locaux. Nous sommes plus attentifs au profil des voyageurs d’affaires qu’à la taille des sociétés".

Un commercial pour la France

Environ 10% de toutes les réservations transitant via la plate-forme constituent des voyages d'affaires. Quel est l'objectif à moyen terme ? Arnaldo Munoz n’en fixe pas directement. "Nous souhaitons surperformer par rapport à la croissance globale de notre business". Pour ce faire, s'agissant du marché français, l’entreprise va nommer courant décembre un responsable commercial.

Pour l’heure, Airbnb a créé la solution "Airbnb pour les entreprises", ainsi que le label Business travel ready, afin d'identifier les logements répondant aux critères du voyageur d'affaires (wifi gratuit, espace de travail, check-in 24h/24..). Courant 2016, l’entreprise a aussi activé une fonctionnalité qui permet de réserver un voyage d'affaires pour des collaborateurs. Le paiement est centralisé, et connecté à des systèmes de gestion de notes de frais comme Triplink de Concur.

Vers une intégration GDS ?

A l’image des compagnies low cost, le géant de San Francisco envisage-t-il d’intégrer les GDS pour toucher le plus grand nombre de sociétés via les agences de voyages ? La réponse d’Arnaldo Munoz, qui était lui-même en charge des relations avec Amadeus au sein d'Easyjet, est énigmatique : "Nous sommes ouverts à toutes les options pour être accessibles aux voyageurs et aux travel managers. Une intégration ne serait toutefois pas facile. Ce n’est pas forcément très pertinent d’être directement comparé à des hôtels".