Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 Massada et Qumran

Aux sources des mythes juifs

Escale à Eilat, la grande station balnéaire israélienne. L’occasion de filer vers le nord, jusqu’aux rives de la mer Morte. D’un coup de téléphérique, on se propulse au sommet de l’éperon rocheux de Massada. Dominant le désert de Judée, le site est spectaculaire, bien plus que les ruines du palais fortifié que le roi Hérode fit bâtir ici, et que les chroniques de l’époque décrivent comme fastueux, dont il reste bien peu : des colonnes, des murets qui se confondent avec la roche ocre… Qu’importe, le site est devenu le symbole de la résistance, depuis qu’un millier de Zélotes y combattirent vaillamment contre les légions romaines, avant de choisir le suicide collectif plutôt que la reddition, lors de la première révolte juive. Les soldats de Tsahal y prêtent serment à la fin de leurs classes, jurant que « Massada ne tombera pas une nouvelle fois ». Pas très loin de l’embouchure du Jourdain, le site de Qumran n’est pas moins mythique : ici furent découverts les Manuscrits de la mer Morte (exposés à Jérusalem). À quelques kilomètres, l’oasis d’Ein Gedi surplombe « le point le plus bas de la terre » : une balade aux cascades du roi David, une pause au Spa pour sacrifier au rituel du bain de boue minérale et du peeling au sel de mer… L’étape est plus initiatique que balnéaire.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique