Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1001 Soleils se met à l’abri

Le TO, qui poursuit normalement son activité, est sur le point d’être racheté. De quoi sécuriser l’avenir, avec un recentrage sur la Tunisie, l’Égypte et Chypre.

Le nom du repreneur est encore un secret bien gardé, et la cession pas encore signée. Mais le projet de vente est entériné. Son officialisation devrait intervenir dans le courant de l’été. L’année de ses dix ans, 1001 Soleils est donc sur le point de changer de propriétaire. L’entreprise familiale, dirigée par Sami Guenaoui, un temps dans le giron de Ô Voyages (qui chapote Thalasso n°1), veut s’affranchir de son ancienne organisation et pérenniser son activité au sein d’un « grand groupe touristique ». « Nous allons céder la majorité du capital. Je conserverai les fonctions commerciales et transport, soit mon savoir-faire, et je fonctionnerai en binôme pour la direction », explique Sami Guenaoui. « Que les agences se rassurent, nous poursuivons normalement nos activités, et les ventes de l’été seront normalement assurées. C’est justement pour nous renforcer que nous changeons d’actionnariat, avec une stratégie de recentrage sur nos destinations vedettes, la Tunisie, l’Égypte et Chypre. » 1001 Soleils va donc mettre entre parenthèses ses – trop ? – nombreuses diversifications. Y compris la Turquie, lancée cet été, qui n’est plus vendue qu’à la demande, les engagements aériens ayant été annulés. L’heure est au repositionnement et au redéploiement sur les valeurs sûres, « avec une meilleure assise sur le réseau que nous apportera notre partenaire ». Les clubs 1001 en Tunisie et en Égypte restent donc à l’ordre du jour. Deux destinations sur lesquelles on imagine bien plus d’un tour-opérateur vouloir se renforcer, de Transat à Thomas Cook.

La vente sera officialisée pendant l’été

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique