Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Buenos Aires

Un grand damier au bord de la Plata

« Et le damier de la grand-ville commença », écrivait Jorge Luis Borges. Buenos Aires est une étrange capitale inspirée par l’Europe. Dans le centro, le long de l’immense avenue 9 de Julio encombrée de taxis jaunes et noirs, le Teatro Colón, l’opéra inauguré en 1908, se refait une beauté, que n’atteindra en revanche jamais l’obélisque de béton, planté sur la Place de la République et pourtant devenu le symbole de la ville. Sur les trottoirs, les promeneurs de chiens, tirés par leur meute, retiennent l’attention et le sourire. Plaza de Mayo, foulard blanc sur la tête, les « Folles de mai », mères des disparus de la dictature – une trentaine à peine, usées par le temps -, tournent encore et toujours. Au Nord, Palermo est si vaste qu’on le partage en Viejo, Chico et Hollywood, tandis qu’au Sud, San Telmo se souvient du tango et attire les visiteurs le dimanche, lorsque se tient le grand marché aux puces de la Plaza Dorrego. À deux pas, commence la Boca, dont les maisons colorées du Caminito attirent les touristes et contrastent avec la récente Fundación Proa, aussi neuve que blanche, où sont présentées des collections d’art contemporain. À l’Est, enfin, dans Puerto Madero, quelques épaves de bateaux rouillées rappellent que les docks se trouvaient là. Mais les grandes tours récentes montrent à quel point le quartier a changé, à quelques encablures des eaux boueuses du río de la Plata…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique