Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Walt Disney vole au secours de Disneyland Paris

| | | | | | | par
Après l'OPA, The Walt Disney Company pourrait injecter jusqu'à 1,5 milliard d'euros dans le cadre d'un plan de recapitalisation.
Après l'OPA, The Walt Disney Company pourrait injecter jusqu'à 1,5 milliard d'euros dans le cadre d'un plan de recapitalisation.
© Disneyland Paris

Pour remédier aux difficultés financières rencontrées par le parc de loisirs parisien, la maison mère a l’intention de reprendre le contrôle sur sa filiale, en rachetant notamment les parts des petits actionnaires. A terme, Disneyland Paris pourrait être retiré de la Bourse.

The Walt Disney Company veut reprendre la main sur les comptes de Disneyland Paris. En dépit de nombreuses restructurations financières ces dernières années, le parc de loisirs parisien n’a en effet pas réussi à éponger sa dette.

Autre signal négatif, la fréquentation et le chiffre d’affaires du parc ont marqué le pas, souffrant notamment des conséquences des attentats de 2015. Si le chiffre d’affaires du premier trimestre 2017, publié le 10 février, s’affiche en progression (+3%, à 345 millions d’euros), celle-ci est surtout liée à une hausse des volumes, venant compenser les quatre jours de fermeture décidés lors des attentats du 13 novembre, qui avaient impactés l’exercice précédent.

Des pertes record

A titre de comparaison, au troisième trimestre 2015 (clos en juin), soit le dernier exercice publié avant les tragiques événements du 13 novembre, le chiffre d’affaires du parc s’élevait à 360 millions d’euros. Une performance jamais atteinte depuis, des dépenses de sécurité accrues étant en outre venues plomber les comptes.

Sur l'exercice 2015/2016, le groupe a ainsi enregistré une perte record de 705 millions d’euros.

Pour assainir les comptes du parc, The Walt Disney Company a donc l’intention, dans un premier temps, de racheter 90% des titres détenus par la holding du prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, ce qui fera ainsi passer sa participation dans l'exploitant de Disneyland Paris de 76,7% à 85,7%.

The Walt Disney Company compte ensuite lancer une OPA (Offre Publique d’Achat) sur la totalité des actions Euro Disney en circulation, ce qui impliquerait le retrait d’Euro Disney de la Bourse, si le seuil des 95% d’actions rachetées était atteint.

Des investissements, et des projets

Après cette OPA, Disney prévoit d’engager une recapitalisation destinée à "permettre au groupe de poursuivre la mise en œuvre des améliorations de Disneyland Paris, de réduire son endettement et d’améliorer sa trésorerie." La maison mère pourrait ainsi injecter jusqu’à 1,5 milliard d’euros.

Une opération qui "reflète le soutien indéfectible de The Walt Disney Company" vis-à-vis de Disneyland Paris et de la France, a déclaré à l’AFP un porte-parole du groupe.

Première destination touristique d’Europe, Disneyland Paris est en effet un acteur économique majeur, qui se présente d’ailleurs comme le premier employeur mono-site de France.

En dépit de telles difficultés, les projets du parc sont loin d'être à l’arrêt : Disneyland Paris s’apprête en effet, dès le 26 mars, à souffler ses 25 bougies. Il organisera à cette occasion de nombreuses festivités. En vue de l'événement, plusieurs attractions du parc ont d'ailleurs été rénovées (dont The Big Thunder Mountain, It’s a Small Word, Peter Pan’s Flight). De nouvelles parades, un nouveau spectacle nocturne sont également annoncés dans le cadre de ces célébrations, ainsi que des attractions enrichies, dont "Star Wars Hyperspace Mountain" et "Star Tours, l’Aventure Continue".

En attendant le début des célébrations, le parc a choisi de sonner le Réveil de la Force, en mettant la saga Star Wars à l'honneur.

le carnet des décideurs par l'echo touristique

Les biographies et les parcours des décideurs du tourisme

Catherine Powell

Catherine Powell

Présidente d’Euro Disney

Nommée présidente d’Euro Disney en juillet 2016, la société d’exploitation...

Lire la suite

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer