Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Ventes privées : les secrets de PerfectStay

| | | | | | par
Ludovic Bailly et Laurent Curutchet tablent sur une croissance forcenée, pour hisser Perfectay au rang de leader du pré-package en Europe d’ici 2020.
Ludovic Bailly et Laurent Curutchet tablent sur une croissance forcenée, pour hisser Perfectay au rang de leader du pré-package en Europe d’ici 2020.

Depuis un an, PerfectStay trace son sillon. Nous avons rencontré deux des quatre fondateurs, à l'occasion d'une interview croisée exclusive. Techno, modèle, projets : ils nous disent (presque) tout

C’est dans les anciens locaux parisiens d’Ebookers que PerfectStay s’est installée. "Nous avons vraiment démarré dans mon sous-sol, à quatre", rappelle Laurent Curutchet (ex- DG d’Ebookers et de Lastminute). Les trois autres sont Stéphane Libre (ex-Lastminute aussi), Raphael Zier (ex-NetBooster), et Ludovic Bailly (ex-Ecotour). A l’époque, Voyage Privé, Vente-Privée.com, VeryChic (AccorHotels) avaient déjà quadrillé le créneau des ventes événementielles. Du coup, PerfectStay n’a-t-il pas débarqué trop tard, fin 2016 ? Qu’apporte-t-il ?

Un modèle B2B2C

Le quatuor a longtemps cherché la réponse. Finalement, le point de différenciation sera le B2B2C. A telle enseigne que la jeune entreprise est devenue, depuis juin, le fournisseur d'un autre acteur des ventes événementielles, Vente-privee Le Voyage. "Nous avons actuellement 4 à 5 ventes flash par semaine sur Vente-privee. Les internautes basculent sur notre site."

Promis, la start-up, immatriculée auprès d’Atout France, ne prospectera pas en B2C. Avec le B2B2C, l’entreprise s’appuie sur la marque, les prospects et les marchés du partenaire. Le premier avantage, c’est par conséquent sa Google-indépendance : pas besoin de débourser pour le référencement. Une idée chère, aussi, à MisterFly pour le vol sec.

Le partenaire perçoit une commission sur les ventes, ou partage les marges sur les ventes.

L’international démarre avec AF

PerfectStay, qui compte désormais 30 salariés, a démarré avec Easyvoyage comme partenaire pilote. Son client le plus emblématique, c’est aujourd’hui Air France, depuis janvier dernier. PerfectStay lui garantit une offre clé en main de pré-packages, et agit comme un TO, endossant jusqu’à la responsabilité et le marketing. "Nous l’aidons à remplir les avions", avec deux newsletters par semaine. Les clients de la compagnie aérienne doivent s’inscrire comme membre de "La collection Air France". Laurent Curutchet ne dévoilera pas le nombre de voyages vendus. "Nous avons quelques centaines de milliers de membres", se contente-t-il de préciser. Air France va permettre d’exporter le modèle à l’international. "Nous démarrons à la fin de l’année trois marchés : la Belgique, la Suisse et le Royaume-Uni."

Deux autres clients sont en vue. Les cibles prioritaires sont les transporteurs, les hôteliers et les médias. "Le rapprochement entre Marco Vasco et Le Figaro valide notre vision."

Une techno maison

"Nous ne cherchons pas la quantité, comme Lastminute ou Ebookers par exemple. Nous parions sur une sélection d’hôtels de qualité, dans un esprit de curation". Pour monter ses offres "vol +hébergement", l’entreprise sélectionne des hôtels avec son équipe de 15 personnes, coiffée par Stéphane Libre. Ludovic Bailly s’occupe de l’IT, lui qui avait créé l’outil B2B de forfaits ARME chez Ecotour. PerfectStay est particulièrement fière de sa technologie maison, lourde à développer, mais synonyme de différenciation.

"Notre plate-forme a été conçue en priorité pour des usages mobiles, qui représentent d’ores et déjà plus de 70% du trafic, souligne Ludovic Bailly. Nous nous appuyons sur des briques Open Source de Facebook, ce qui permet d’avoir une grande rapidité d’affichage. C’est d’ailleurs la techno utilisée par Airbnb. Nous sommes en rupture avec les plupart des autres sites, notre plate-forme est plus proche de la logique d’une appli." Les investissements requis, notamment pour développer l’analytique et accompagner l’international, pourraient motiver une levée de fonds en 2018.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer