Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Un hiver 2016/2017 record pour les TO

| | | | | | | | | par
Les Canaries ont rencontré le succès tout l'hiver.
Les Canaries ont rencontré le succès tout l'hiver.
© Fotolia

Les résultats semestriels du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) confirment la reprise de l'activité au sein de l'industrie.

 

Pour l'hiver 2016/2017, du 1er novembre 2016 au 30 avril 2017, les membres du Seto ont généré un volume d'affaires de 1,777 milliard d'euros, soit une hausse de 3,1% par rapport à la saison hivernale 2015/2016.

"C'est le premier hiver positif depuis des années", se réjouit René-Marc Chikli, le président du syndicat. Sur la même période, les tour-opérateurs ont fait voyager 2 058 726 clients, en hausse de 2,5%. La recette unitaire progresse également de 0,6% à 863 euros.

Des ventes de forfaits en progression de 3,4%

Concernant la vente de voyages à forfait, les TO membres ont généré un volume d'affaires de 1,580 milliard d'euros, en hausse de 3,4%, pour 1144 euros de recette unitaire (+1,3%). 1 381 753 clients ont voyagé avec des produits packagés. Les destinations long-courriers (461 394 clients ; +6,1%) et moyen-courriers (603 084 clients ; +1,7%) se portent mieux que la France (317 275 clients ; -2,6%).



Hormis la France, qui occupe la première place du Top 10, pour les destinations moyen-courriers, les Canaries ont été la destination la plus plébiscitée, avec 157 003 voyageurs (+6%). Au global, l'Espagne (235 052 pax) arrive sur la deuxième marche du podium. Le Maroc, avec 66 803 clients (+1,4%) remporte la médaille de bronze.

"On n'avait pas observé de tels résultats depuis 2008", a renchéri René-Marc Chikli.

La Rep dom en forme, l'île Maurice déçoit

Sur le long-courrier, les incontournables répondent toujours présentes. La République dominicaine tient la tête et a attiré 62 951 personnes (+7,4%), l'île Maurice a accueilli 39 405 clients (-5,4%) et Cuba 38 849 (+6,6%). Les Antilles françaises (38 127 soit -0,5%) ferment le top 10. "La performance des Antilles est décevante, notamment au regard de la capacité aérienne", a commenté René-Marc Chikli.

En résumé, un rebond notable est constaté sur l'ensemble de l'hiver 2016/2017. Les destinations long-courriers ont tenu leurs rangs, pendant que le Maghreb redémarre.

Un été très prometteur

A fin mai 2017, les premiers résultats de l’été confirment l’évolution très positive de l’activité, avec une hausse au global en volume de 6%. Toutes les régions progressent : le moyen-courrier (+6%), le long-courrier (+7%) et la France (+4%).

"Depuis 25 ans que je travaille dans ce métier, je n’ai jamais vu d’année aussi positive pour tous les TO, et tous les segments", a souligné Jean-François Rial, le vice-président du Seto, et par ailleurs PDG du groupe Voyageurs.

Pour les mois à venir, et surtout sur la très haute saison en Europe du Sud, le défi des TO consiste à sécuriser les capacités hôtelières permettant de répondre à la demande, estime le Seto.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer