Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Tourisme social : Invac est en liquidation judiciaire

| | | | | par
Invac programmait 200 destinations en France et 33 pays étrangers.
Invac programmait 200 destinations en France et 33 pays étrangers.

Spécialiste des comités d’entreprises et des actions sociales de collectivités publiques, l’opérateur a été placé en liquidation le 13 février. Il revendiquait 15 M€ de volume d’affaires annuel.

Nouvelle défaillance dans la sphère du tourisme social et solidaire. Invac Services UES, qui exploite la marque Invac (abréviation de "L’invitation aux vacances"), a été placé en liquidation judiciaire le 13 février dernier par le tribunal de Commerce de Paris. Me Valérie Leloup-Thomas, du cabinet Selafa MJA, est en charge du dossier.

Créé en 1967, cet opérateur était spécialiste notamment des comités d’entreprises, des comités d’œuvres sociales ou des actions sociales de collectivités publiques. Membre de l’Unat (Union nationale des associations de tourisme), Invac était depuis 1995 une société coopérative. Elle programmait 200 destinations en France (dont 138 villages de vacances) et 33 pays étrangers.

352 000 euros de pertes en 2012

Revendiquant 15 millions d’euros de volume d’affaires annuel pour un total de 600 000 journées vacances par an, la coopérative avait déclaré sur l’exercice 2012 (dernier bilan rendu public) un chiffre d’affaires de 1,04 million d’euros, pour une perte nette de 352 000 euros. Elle employait 9 salariés.

Confrontés à la crise économique, au durcissement de la concurrence des opérateurs du secteur lucratif (résidences de tourisme et hébergement de plein air notamment) et à un net désengagement des collectivités publiques, bon nombre d'acteurs du tourisme social et solidaire connaissent aujourd'hui d'importantes difficultés. Seul "un tiers des structures du secteur est à l'abri d'une défaillance", estime ainsi Sylvain Crapez, le délégué général de l'Unat.

 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer