Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Sécurité : le dispositif Sentinelle renforcé pour les fêtes

| | | | par
Avec cette cinquième prolongation, l'état d'urgence devrait s'étendre sur 20 mois, une durée jamais atteinte, même pendant la guerre d'Algérie.
Avec cette cinquième prolongation, l'état d'urgence devrait s'étendre sur 20 mois, une durée jamais atteinte, même pendant la guerre d'Algérie.
© Fotolia

Face à une menace terroriste toujours élevée, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux va augmenter le nombre de militaires du dispositif Sentinelle, qui passera de 7 000 à 10 000 hommes pendant la période des fêtes.

Plus de militaires dans les rues. Selon l'AFP, Bruno Le Roux est dans une phase de "discussion qui va s'achever" avec le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian "pour remonter le niveau de militaires engagés dans l'opération Sentinelle". Le dispositif mobilisera entre 7000 hommes, comme aujourd'hui, et jusqu'à 10 000 hommes pour une période allant "de Noël jusqu'au début de l'année", selon le ministre de l'Intérieur.

Une protection pour les touristes et les Français

S'exprimant au micro de RTL, le nouveau ministre a souhaité que "les touristes viennent massivement dans notre pays" et "que nos concitoyens puissent sortir et s'amuser" à l'occasion des fêtes de fin d'année. Bruno Le Roux a martelé que "jamais la menace terroriste n'a été aussi élevée" hier à l'Assemblée, et qu'il fallait "totalement" assurer la sécurité des Français "dans la coordination de tous les services".

Cette annonce s'inscrit dans le contexte de la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet 2017 votée par les députés dans la nuit de mardi 13 à mercredi 14 décembre, et qui devrait remporter l'approbation du Sénat sans anicroches le même jour. Le texte est voté de manière accélérée car le changement de gouvernement du 6 décembre provoque mécaniquement la fin de cet état d'exception dans les deux semaines s'il n'est pas prolongé.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer