Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

article privilège

Quand les entreprises se mettent au VERT

| Le 01 juin 2017 à 00h 00 par Pascale Missoud

L'Onu a proclamé 2017 année internationale du tourisme durable pour le développement. Une façon d'insister sur la nécessité de tout un chacun à s'engager. Sensibiliser les employés par une approche ludique, privilégier les voyages d'affaires eco friendly, établir une politique RSE (Responsabilité sociale des entreprises) : sur le papier, le développement durable apparaît désormais comme un levier de croissance. Mais qu'en est-il dans les faits ?

Extrait de 2717 caractères : La certitude : face aux défis environnementaux, les entreprises n'ont pas d'autre choix que d'améliorer leur impact sur la planète et de redéfinir certains enjeux avec, en ligne de mire, la maîtrise des coûts. La nécessité : suivre une véritable politique de développement durable malgré une réglementation de plus en plus contraignante. L'opportunité : mettre en avant la culture d'entreprise. L'écueil à éviter : des salariés peu motivés qui ne joueraient pas le jeu. Car mobiliser pour ce type de projet implique d'en expliquer les enjeux par la formation. Les petits gestes écolos, tout le monde connaît. « Oui, mais pour autant, on ne les applique pas au quotidien », explique Véronique Desoutter, de WoodLuck. « Il faut souvent apprendre aux gens à désapprendre. » Privilégier le digital, éteindre son ordinateur chaque soir, c'est une économie de 30 €/an et par personne. De même, selon l'Ademe, un salarié consomme en moyenne 70 à 85 km de papier par an soit l'équivalent de deux arbres par collaborateur ! Plus on réfléchit sur chaque geste, plus on le rend évident. Des ateliers qui font un carton Quiz sur le développement durable, balade écolo, actions de recyclage : rares sont les agences qui n'ont pas développé des ateliers estampillés « développement durable ». Prenez des matériaux récupérables : canettes, bouchons, emballages carton. Pliez, coupez, collez. Et donnez-leur une seconde vie sous forme d'oeuvre d'art collective. UpCycly récupère des palettes usagées et les transforme en meubles mais propose aussi de débarquer dans votre open space pour vous aider à créer vos propres meubles. WoodLuck réalise des empreintes écologiques en les comparant à celle de chacun des collaborateurs, pour comprendre réellement ce qu'est le bilan carbone. Eagles Team Building construit un pont de 25 mètres de long entièrement constitué de matériaux recyclables tandis que Sport Coach® valorise l'économie d'eau à travers l'édification d'un aqueduc. À Bordeaux, Strong Team Factory interpelle l'ensemble des salariés à travers son programme « Construire la ville du futur ». Les participants doivent imaginer une cité 100 % développement durable et autonome au travers de concours et de questionnaires. Gestion des ressources, partage des tâches... chacun est à même de prendre conscience des enjeux et surtout d'y contribuer. Parmi les avantages de ces ateliers, celui de la durée : 2 à 3 heures pour la majorité, même si des modules peuvent s'étendre à la journée. De plus, nombre d'entre eux peuvent se faire au sein même de l'entreprise. MadCityZen a ainsi revisité le graff urbain : encadrés...

La suite de cet article est réservé aux abonnés de Mon Echo

Vous avez déjà un compte ?

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné à L’Echo Touristique ?
Découvrez sans plus attendre notre nouvelle formule

Le magazine + version numérique en ligne + la newsletter quotidienne abonnés
+ le web abonnés
Un système d’information complet pour savoir, comprendre
et décider sur tous les segments du voyage : loisir, tourisme et MICE

Je M'abonne

Identifiants oubliés ? Cliquez ici