Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Présidentielle : le tourisme aura aussi ses primaires !

| | | | | | | | par
Les primaires du tourisme remettent le secteur sur les devants de la scène.
Les primaires du tourisme remettent le secteur sur les devants de la scène.
© Fotolia

Après les primaires de la droite et de la gauche, voici les primaires du tourisme. Un événement organisé le 2 mars, où les candidats parleront (enfin) du secteur du tourisme.

Les "Primaires du tourisme" sont organisées par l'Institut Français du Tourisme (IFT), une association de loi 1901 qui regroupe entreprises, collectivités ou encore universitaires. "L'idée est simple : on demande aux cinq candidats principaux de présenter leurs visions du tourisme et leurs plans de développement pour le tourisme en France", précise Georges Rudas, PDG d'Amadeus France et président de l'IFT.

A tour de rôle, les candidats ou leurs représentants - "d'anciens ministres ou des ministrables", selon Georges Rudas - devront répondre aux questions posées par l'éditorialiste économique Ulysse Gosset, définies suite à l'envoi d'un questionnaire aux professionnels du tourisme. Gouvernance, accueil et sécurité, économie collaborative, investissements et organisation seront les thèmes abordés. Suivront une série de questions libres venant du public, composé de journalistes et de professionnels de l'industrie.

Envoyer un signal fort aux professions du tourisme

Les principaux représentants du tourisme, réunis ce matin en conférence de presse pour présenter l'événement, veulent imposer le thème du tourisme dans la campagne présidentielle. "La question est simple : a-t-on la volonté politique de réfléchir ensemble à comment développer le tourisme en France ?", estime Roland Héguy, le président de l'UMIH, pour qui 1 à 2 points de PIB (soit environ 4 milliards d'euros de chiffres d'affaires) peuvent être gagnés avec l'augmentation croissante du nombre de visiteurs étrangers.

"Il faut que la ou le futur président de la République s'engage pour le tourisme, et en fasse une priorité de son mandat : ça serait envoyer un message fort aux professionnels et aux Français", rajoute René-Marc Chikli, le président du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto), rappelant au passage le poids du tourisme dans l'économie française et sur l'emploi hexagonal.

Pour l'instant, les cinq principaux candidats - François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon - ont confirmé leur présence, ou celle de leur représentant pour les Primaires du tourisme, le 2 mars à Paris. Les invitations seront envoyées par l'IFT.
Les membres de l'IFT étaient entourés des représentants de la candidature olympique de Paris 2024.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer