Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Philippe Melul, d'agent de voyages à globe-trotter

| | | | par
Après avoir visité en décembre 2016 son 197ème et dernier pays, le Suriname, Philippe Melul a auto-édité le livre "Profession Globe-Trotter".
Après avoir visité en décembre 2016 son 197ème et dernier pays, le Suriname, Philippe Melul a auto-édité le livre "Profession Globe-Trotter".

Comment les voyageurs ont-ils évolué depuis 30 ans? Que peuvent leur apporter les agences de voyages ? Les réponses d'un ancien patron d'agence, qui vient de poser ses valises après dix tours du monde.

 

Dix tours du monde, avec 300 000 euros de budget total. C’est ce qu’a accompli en l'espace de 30 ans l'ancien patron de l'agence spécialisée et TO Altiplano Philippe Melul*. Nous l'avons interrogé pour connaître son regard de pro sur les voyageurs et l'évolution du métier d'agent de voyages, notamment.

L'Echo touristique : Comment les voyageurs ont-ils évolué dans leurs comportements ?

Philippe Melul : Les voyageurs se considèrent comme des agents de voyages. Parfois, ils se connectent depuis l'aéroport ou d'un cybercafé à leur descente de l’avion pour réserver leur logement au dernier moment. C'est une vraie révolution - surtout depuis l'avènement des smartphones - que ne pouvaient pas avoir anticipé des professionnels.

Vous avez côtoyé un nombre conséquent de voyageurs, qui ont gagné en autonomie au fil des ans. Que peuvent leur apporter les agents de voyages ? Quelles sont les qualités premières ?

Un agent de voyages doit se montrer flexible et ouvert d'esprit. Si je devais exercer ce métier demain, je m'organiserais pour éviter que le client se déplace. Le point de vente physique n'est pas mort, mais les consommateurs ne veulent plus se déplacer. Il faut donc échanger au maximum par Internet et au téléphone, puis fixer des rendez-vous pour la finalisation du dossier, voir devenir à un voyage à domicile. Le vendeur peut toujours aider pour le choix de la destination et pour améliorer le contenu du programme prévu par le voyageur. À charge pour lui d'être compétitif et de valoriser c'est garanti.

Demain, pourriez-vous devenir un spécialiste de tours du monde ?

J'en ai des compétences et la passion. Et après trois années sabbatiques, cela sent la rentrée des classes (rires). Mais je ne compte pas devenir un TO spécialiste des tours du monde, qui restent une niche avec beaucoup de voyageurs en sac à dos. Je pense plutôt développer un TO spécialiste du à la carte, qui travaillerait avec les agences et en direct.

Quels pays ont été abimés par le tourisme, sur les 197 visités ?

Même les pays très développés au niveau touristique disposent toujours de coins de paradis à 30 km des sites les plus fréquentés. C'est le cas par exemple de la République dominicaine qui cache un magnifique arrière-pays, et des plages totalement préservées. Certaines parties de la Thaïlande, de l'Espagne ou encore du Mexique sont effectivement  trop développées. Mais parler des ravages du tourisme me semble être un discours d'anciens combattants. Les destinations sont en général très contentes d'accueillir les touristes tout comme leurs habitants, d'autant que le secteur crée des emplois.

Quels sont les pays que vous recommandez le plus ?

L'Argentine et la région de Salta, où j'ai vécu pendant 6 ans pour exploiter une agence réceptive. J'aime beaucoup la Nouvelle-Zélande également. A contrario, certains pays d'Afrique, la Biélorussie et l'Azerbaïdjan m'ont déplu.

Est-ce trop compliqué en France de devenir agent de voyages ?

Oui, j'ai monté une agence aux États-Unis, c'était plus facile. En France la procédure est complexe. Nous aurions dû conserver les critères d'aptitude professionnelle. L'immatriculation demande une vraie solidité financière, alors que les voyageurs ont besoin de professionnels compétents.

Philippe Melul a autoédité le livre "Profession Globe-Trotter", qu'il dédicacera sur des salons et dans des agences de voyages, comme TUI Store Arras (1/03), TUI Store Dunkerque (2/03), Selectour-Itinea à Bourg-en-Bresse (21/03).

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer