Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Ouragan Irma : les pros du tourisme en état d'alerte

| | | | | | par
C'est la première fois que l'arc antillais est touché par un phénomène d'une telle ampleur, indique Météo France.
C'est la première fois que l'arc antillais est touché par un phénomène d'une telle ampleur, indique Météo France.
©Météo France

D'une rare violence, l'ouragan Irma atteint actuellement son paroxysme. Il a contraint les professionnels du secteur à prendre de nombreuses mesures pour assurer la sécurité des voyageurs.

Promettant d’être d’une "d’une intensité sans précédent sur l’Atlantique", Irma, classé catégorie 5, poursuit sa course. L’ouragan, de la taille de la France, a touché l’île de Barbuda vers six heures du matin, heure de Paris, avec des vents enregistrés à 250 kilomètres heures. Les îles françaises Saint-Barthélémy et Saint-Martin ont toutes deux été placées pour la première fois en vigilance violette, le plus haut niveau sur l’échelle d’alerte cyclonique, imposant le confinement total de la population.

En Guadeloupe, le premier bilan du passage d'Irma est plutôt rassurant. On y déplore des coupures d’eau et d’électricité mais heureusement, pas de victimes. La Guadeloupe, ainsi que la Martinique étaient placées en alerte rouge.

Mais le paroxysme de l’ouragan Irma était attendu à 6 heures, heures locale, soit 12h heure de Paris, et devrait particulièrement toucher Saint-Martin. L'ouragan doit durer jusqu’à 18h (heure de Paris également), avec au plus fort du phénomène, des bourrasques de vent pouvant atteindre les 300 km/h.

Des touristes évacués

Irma pourrait ensuite frapper Haïti, la Floride voire les Bahamas (vendredi). Donald Trump a déclaré l'état d'urgence en Floride, à Porto Rico et aux Iles Vierges,  qui se trouvent également sur la trajectoire de l'ouragan, afin de débloquer des moyens supplémentaires.

A Key West, une station balnéaire située au sud de la Floride, les touristes ont été priés de quitter l’île par un ordre d’évacuation décrété mardi par les autorités, en prévision de l’arrivée de l’ouragan. "Nous disons avec force aux gens d'évacuer. Vous ne pouvez pas vous permettre de rester sur une île avec un ouragan de catégorie 5 qui arrive sur vous", a précisé Martin Senterfitt, directeur du centre des opérations d'urgence du comté de Monroe.

Les TO sont eux aussi en état d’alerte. "TUI France comptabilise une dizaine de clients sur place, principalement en Guadeloupe, indique ainsi la direction du TO à Paris. Concernant l’assistance des clients à destination, nous nous chargeons de les contacter personnellement afin de les informer heure par heure de la situation et d’être certains qu’ils sont bien en sécurité. Nous sommes par ailleurs en contact permanent avec le réceptif sur place qui nous tient informés de l’avancée du phénomène et de la situation dans nos îles."

Dans l'ensemble de la zone, de nombreuses mesures ont été prises pour protéger habitants et touristes. Dès hier, en fin d’après-midi, la Guadeloupe a fermé son aéroport. Il doit, sauf avis contraire, rouvrir aujourd’hui à 16h. A Saint-Martin, l’aéroport est fermé jusqu’à vendredi 7 heures, selon les dernières indications.

L’aérien perturbé ces prochains jours

De nombreux vols ont donc été perturbés ou supprimés sur Saint-Martin, Saint-Barth et la Guadeloupe. 

Air France a été contrainte de dérouter, de décaler ou d’annuler certaines de ses rotations. Le vol AF792 depuis Paris vers Pointe-à-Pitre qui devait partir aujourd’hui à 12h05 est ainsi recalé à 15h. La compagnie a indiqué qu’une inspection de la piste était programmé cet après-midi à 14h (heure de Paris) par les autorités locales, et qu’un point serait fait par le CCO suite à cette inspection pour décider d’opérer ou non le vol vers Pointe-à-Pitre ce jour. La compagnie ajoute également que Saint-Domingue et Punta Cana sont sous surveillance (AF968) pour le vol prévu d’opérer demain (avec déroutement possible sur Saint Domingue). La Havane et Miami sont également sous surveillance pour samedi et dimanche.

XL Airways a de son côté indiqué que "suite aux dernières infos météo, (la compagnie) pouvait maintenir son vol vers Pointe-à-Pitre, puis le retour sur CDG", précisant que les passagers allaient être informés par SMS. "A ce jour, le programme de vol n’est pas impacté, précise XL. Si la situation venait à évoluer, les passagers seraient alertés par SMS et par email."

Au niveau institutionnel, la cellule de crise interministérielle a été activée par le Premier ministre. Le Quai d’Orsay met également régulièrement à jour ses Conseils aux voyageurs. Il recommande notamment à toute personne concernée par Irma de rester informée, en suivant les recommandations du Centre National des Ouragans et de se conformer aux directives des autorités locales.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer