Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

On a visité le nouveau siège d'Airbnb à Paris

| | | | | | | | par
La cuisine d'Airbnb est à proximité immédiate de l'open space et ses différents bureaux.
La cuisine d'Airbnb est à proximité immédiate de l'open space et ses différents bureaux.
© Linda Lainé

C'est sur un malentendu que nous avons découvert les nouveaux locaux d'Airbnb, situés Place de l'Opéra. On vous embarque !

 

Nous avions décidé d'assister à une soirée du "Nid" d'Airbnb, qui se veut un lieu de rencontres et d'échanges entre hôtes, professionnels et curieux. Jeudi 29 juin, nous avons sonné à la porte, et appris que l'événement était finalement reporté. Sourires gênés des responsables de la communication au sein du groupe californien... Sarah et Célia ont alors spontanément proposé la visite guidée du siège parisien, fraîchement investi. Une visite d'autant plus appréciée qu'elle n'était pas lissée par un protocole, avec des travailleurs prenant la pose pour des journalistes attendus.

Pas de bureau fixe

Première escale, la grande cuisine, imaginée pour que les 35 employés s'approprient leur lieu de travail comme s'ils étaient à la maison. Sur les grandes tables adjacentes traînaient encore les ustensiles à barbe à papa servie la veille aux enfants des salariés. Seconde étape, les bureaux côte-à-côte, dans un grand open space, où chacun s'assoit où bon lui semble : oubliez les bureaux attitrés, chacun pose son ordinateur où il veut. Les dossiers courants et autres stylos, eux, sont placés dans un casier.

Décontractés

Troisième escale, l'étage, là où réside le Nid, qui accueille désormais une programmation de happy hours et de conférences. C'est un étage de salles de réunions, que les salariés s'approprient quand elles ne sont pas occupées. Voyez cet homme dans le salon Marrakech, assis en tailleur, et en chaussettes (photo ci-dessous). Ou cet autre employé qui s'est isolé dans son alcôve. Et que dire de cet autre salarié, allongé sur le sofa... La cooltitude règne en majesté, en apparence en tout cas.

Les toilettes, une curiosité

"Avant de partir, il faut voir les toilettes", assure Sarah. Pourquoi ? C'est un des espaces aménagés par les employés. Deux personnes ont ainsi pris en charge les toilettes des femmes et des hommes, pour créer en toute liberté des ambiances "jungle" et "cabinet des curiosités". Le tandem a choisi la décoration, et bénéficié d'un quota de huit heures de travail pour mener à bien une partie des travaux. "Nous avons même posé le papier peint". Et voilà comment l'esprit d'appartenance se développe, aussi.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer