Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

On a testé… le Citizen M de Roissy

| | | | | | par
L'immense lit est incontestablement la valeur ajoutée des petites chambres du Citizen M.
L'immense lit est incontestablement la valeur ajoutée des petites chambres du Citizen M.
© Florian De Paola

Le Citizen M permet de faire une escale près de l'aéroport de Roissy, entre deux vols. Visite guidée, pour découvrir ses atouts, mais aussi ses petites faiblesses.

Situé à quelques centaines de mètres du terminal 3 de Roissy CDG, le Citizen M en impose d’entrée par son immense façade. Tout autant que le long bar design et branché qui anime le rez-de-chaussée de l’établissement à la décoration tendance.

Le Citizen M se démarque dès le check-in. En effet, une table circulaire permet de retrouver sa réservation et de charger sa carte d’accès aux chambres en quelques clics, sur un écran tactile.

Pour ceux qui seraient moins à l’aise avec la technologie – qui reste très accessible – pas de panique : un membre du personnel est toujours prêt à apporter son aide aux nouveaux arrivants dans l’hôtel. Un  gain de temps qui fluidifie également les arrivées tardives.

Bar branché et Mac à disposition

Clé de chambre en main, ça y est : on devient un Citizen. Dans l’hôtel, le concept est décliné sous toutes ses formes. Entre la réception et les ascenseurs qui permettent l’accès aux étages, on longe des espaces de co-working avec Mac et connexion Internet à disposition, une bibliothèque assez fournie et le fameux bar, dont la savoureuse carte de cocktails préparés sous les yeux épanche les soifs des Citizens les plus coriaces.

En rentrant dans sa chambre, de 14m2, l’effet est immédiat. Certes, l’imposant lit occupe une bonne partie de l’espace, nous rappelant ainsi qu’on est bien dans un hôtel à vocation de transit, et non pour un long séjour. Mais le design de la chambre, très moderne, associant plusieurs matériaux tendances, stimule le Citizen que nous sommes.  La salle de bains, une sorte de bulle au look futuriste, offre tout le confort indispensable, sans trop d’artifices.

La tablette magique

Dans la lignée de l’enregistrement à la réception, l’intégralité de la chambre est contrôlable via un iPad. De l’ambiance lumineuse (Business, zen, romance, …) à la télévision en passant par la climatisation, le citizen devient maître des lieux, en quelques clics. La sélection de films proposée gratuitement est impressionnante et il faudrait bien plus d’une vie pour avaler cette cinémathèque.

Finalement, le Citizen M de Roissy s’impose comme une adresse tendance dans la zone aéroportuaire, sans trop en rajouter. Les 230 chambres de l’hôtel, vendues à partir de 89 euros la nuit, sont facilement accessibles à pied depuis le terminal 3 et en navette depuis les terminaux 1 et 2. 

Au moment du check-out, effectué aussi rapidement que le check-in, nous regretterions presque de devoir prendre cet avion qui nous oblige à partir… Dernier petit bémol cependant : le parking de l'hôtel est payant (2,50 euros de l'heure), y compris pour les clients qui ont réservé une nuit...

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer