Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Lufthansa et ses pilotes se mettent d’accord, après trois ans de conflit

| | | | | | par
Après des années de conflit, la direction de Lufthansa et le syndicat de pilotes Vereinigung Cockpit sont parvenus à un accord.
Après des années de conflit, la direction de Lufthansa et le syndicat de pilotes Vereinigung Cockpit sont parvenus à un accord.
© Ingrid Friedl

Le syndicat de pilote Vereinigung Cockpit et Lufthansa sont parvenus à un accord, ce qui devrait mettre fin à un conflit social installé depuis 2014.

Le conflit entre Lufthansa et ses salariés est-il terminé ? En tout cas, mercredi, les 5 400 pilotes du groupe aérien ont trouvé un accord de principe avec la direction du groupe. Cet accord bilatéral prévoit que les pilotes des compagnies Lufthansa, Lufthansa Cargo et Germanwings bénéficient d'augmentations de salaires de 11,4% sur cinq ans. A cela s’ajoutera une prime de 1,8 mois de salaire.

La compagnie a également renoncé à son intention d’affecter 40 avions, en cours de livraison, à des équipages qui ne relèveraient pas de la convention collective en cours d'élaboration. Elle s’est engagée à faire voler, d’ici 2022, 325 appareils avec du personnel lié au récent accord.

351 millions de pertes à cause des grèves 

En contrepartie, le syndicat a accepté que la direction demande plus de productivité aux pilotes, et porte progressivement à 60 ans l’âge de la retraite anticipée.

Ces compromis, qui permettent d’écarter tout recours à la grève pendant la durée des négociations, devraient être formalisés au travers d'une convention collective valable jusqu'en 2022.

Rappelons que, selon le groupe allemand, les différents épisodes de grève des pilotes ont déjà coûté 351 millions d'euros en 2014 et en 2015.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer