Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le tourisme en France a reculé de 1,6% cet été

| par
Les touristes internationaux ont fait honneur à la France, que nos compatriotes ont délaissée cette année.
Les touristes internationaux ont fait honneur à la France, que nos compatriotes ont délaissée cette année.
© YACHTS DE PARIS

La saison estivale a été pénalisée par une météo maussade en juillet et par la crise, confirme un nouveau rapport publié par le ministère.

 

Le nombre de nuitées est en repli de 1,6 % en juillet-août 2012, par rapport à la saison 2011, selon un bilan provisoire de la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS). Sylvia Pinel, Ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme, évoque par conséquent un bilan "mitigé", comme nombre d'hôteliers et d'offices de tourisme.

Les touristes étrangers ont sauvé la saison

La clientèle française a reculé, selon de premières estimations : si nos compatriotes ont essayé de préserver leur départ, ils ont raccourci leurs séjours, et donc leurs nuitées (- 2,8 % sur les deux mois, versus 2011).

La fréquentation des clientèles internationales reste à l’inverse dans l’ensemble bien orientée, avec des nuitées en hausse de 2,2% par rapport à la saison 2011. Les clientèles lointaines ont tiré la croissance, soutenues cet été tant par des marchés émergents que matures : Allemagne, Russie, Chine, États-Unis, Japon...

L’hébergement marchand à la peine

L’hébergement marchand a pâti de la baisse de fréquentation des Français, mais aussi des voyageurs étrangers : toutes clientèles confondues, les nuitées dans les hôtels et autres résidences régressent de 2,9 % par rapport à la saison 2011, alors que les nuitées non marchandes (amis, famille, résidence secondaire) se maintiennent à l’équilibre (- 0,3 %).

Cette tendance traduit des difficultés économiques. Les professionnels du tourisme ont souffert d’un budget vacances souvent en berne dans l'Hexagone, crise oblige. Les voyages à l’étranger ont été particulièrement touchés, avec une chute de la dépense par nuitée supérieure à 10 % et une nuitée désormais sous le seuil des 100 euros. Les forfaits tous compris de certaines destinations du pourtour méditerranéen (Espagne, Tunisie, Grèce) "vendus à des tarifs avantageux ont contribué à la baisse des dépenses", d'après la DGCIS.

Mieux organiser l'industrie

Dans le but de lutter contre la fracture touristique qui touche les Français, la mission "Vacances pour tous" sera lancée mi-septembre et un plan d’actions d’envergure sera déployé pour la période 2013-2017, promet Sylvia Pinel. "Le tourisme est une véritable industrie, qui est une des plus importantes industries françaises, mais elle doit être mieux organisée, ajoute la Ministre. Et les partenariats entre l’Etat, les collectivités territoriales et les professionnels doivent être plus efficaces".

 

1 réaction

Pascal | 02/09/2012 - 19H14

Vous êtes surpris?

Cela fait des années que nos O.T et CDT sont dirigés par des élus et non des pros, alors je ne suis pas surpris.

Ils sont rarement en contact avec les prestataires privés qu'ils ne soutiennent que rarement ... enfin si c'est un copain !

Nos O.T n'ont pas tous accès aux dispos en ligne, et gèrent les dispos avec des crayons à papiers ...en 2012 c'est burlesque

Notre système arrive à ses limites et le copinage ne fonctionne pas en période de crise ...

J'ai tant d'exemples à donner !!!

Tant que la direction des opérations ne sera pas mise en place par les pros du privé, nous continuerons à constater les dégâts

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer