Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le tourisme d'affaires résiste mieux que le loisir

| par
L'étude Bedouk/Coach Omnium montre que les entreprises croient en la communication événementielle, mais surveillent leurs budgets.
L'étude Bedouk/Coach Omnium montre que les entreprises croient en la communication événementielle, mais surveillent leurs budgets.

L’étude de Bedouk/Coach Omnium qui sera présentée cette semaine dans le cadre du salon Bedouk montre que le secteur tire son épingle du jeu. Les entreprises recherchent toutefois des événements plus courts, davantage proches et moins chers.

A l’inverse du tourisme de loisirs, la communication événementielle a passé l’année 2011 sans trop d’encombres.

Selon l'étude Bedouk/Coach Omnium, réalisée pour le compte du Salon Bedouk qui ouvrira ses portes demain, les 525 entreprises interrogées ont dépensé l’an dernier un volume global estimé de 8,91 milliards d’euros, soit une hausse de 1,2% par rapport à 2010. Si 2011 se termine donc globalement à la hausse, ce chiffre recouvre néanmoins deux périodes très distinctes. Après une nette reprise en début d'année, la demande des entreprises a en effet fortement fléchi dès le début du second semestre.

Globalement, les comportements nés de la crise de 2008 ne cessent de se confirmer. Demandes de dernières minute, réduction des distances de déplacement et de la durée des manifestations, suppression des activités périphériques et recherche de sobriété restent des tendances de fond. "On estime qu’en 10 ans, le secteur a perdu une journée de travail", indique Mark Watkins, directeur de Coach Omnium.

L’une des bonnes nouvelles de l’étude réalisée par Coach Omnium, c’est que les agences et les TO sont sollicités par un quart des organisateurs, et ce, plutôt pour les événements de grande ampleur et complexes à organiser.

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cet article sur Wikio envoyer à un ami

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer