Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le tourisme d'affaires chute de 4,9% en 2012

| | | | par
L'étude sera présentée le 6 février dans le cadre du salon Bedouk.
L'étude sera présentée le 6 février dans le cadre du salon Bedouk.

L’étude annuelle de Coach Omnium/Salon Bedouk sur le secteur du MICE vient d’être publiée. Ses résultats sont présentés et analysés en exclusivité sur le Salon Bedouk, ce mercredi 6 février.  

Après avoir relevé la tête ces deux dernières années, le MICE plonge à nouveau. C’est ce que démontre la dernière étude Coach Omnium/Salon Bedouk, qui vient d’être publiée et sera diffusée le 6 février dans le cadre du salon Bedouk.

"Cette année 2012 nous a donné une fois de plus la preuve du manque de visibilité et d’une demande hésitante, avec un nouvel effondrement de la demande : - 4,9% de dépenses des entreprises françaises et étrangères établies en France par rapport à 2011, après un regain progressif en 2010 et 2011 et beaucoup d’espoir, à présent déçu, commentent les prescripteurs de l’étude. Et nous sommes encore loin de retrouver les niveaux d’activité en matière de MICE d’avant l’an 2000".

8,47 milliards d’euros de dépenses en 2012

Les dépenses MICE des entreprises ont représenté un volume global  de 8,47 milliards d’euros en 2012. L’étude confirme que sous l’effet de la crise débutée en 2008, les mesures d’économie sont devenues une habitude au sein des entreprises : la négociation des prix, l’obtention des prestations offertes, la réduction de la durée de la manifestation ou des activités périphériques comptent ainsi parmi les réflexes les plus fréquemment observés.

"On évite le bling-bling et l’ostentatoire"

L’étude souligne également que l’ostentatoire n’est plus de mise lors des événements d’entreprise, souvent pour des raisons d’image plus que de budget. Une tendance amorcée depuis déjà plusieurs années. "Le prix ou le budget ne sont plus les critères les plus importants du choix d’un lieu ou d’un prestataire. On fait attention à la cohérence entre les manifestations et les messages d’austérité et de rigueur que les entreprises communiquent. On évite le bling-bling et l’ostentatoire, même si les prix obtenus après négociation sont accessibles."

76% des entreprises ne font jamais appel à une agence

Autre point significatif, la plupart des entreprises se chargent en interne de l’organisation de leurs événements professionnels : 76% ne font jamais appel à une agence, ou rarement et seul un quart des entreprises réalise des opérations hors du territoire français.

Publiée chaque année depuis 21 ans, l’édition 2013 de l’étude Coach Omnium/Salon Bedouk s’est appuyée sur les réponses de 538 organisateurs qualifiés, confrontées avec les données des années précédentes, afin de mesurer les évolutions de la demande.

 


 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer