Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le top 10 des destinations... sans touristes

| | | | | | | | par
La Moldavie est la destination la moins cotée, d'après le classement de Geo.
La Moldavie est la destination la moins cotée, d'après le classement de Geo.
© Fotolia

Pour une fois, personne ne viendra se disputer les premières places de ce palmarès !  

Le magazine Geo s’est livré à un exercice pour le moins inhabituel, en établissant le classement des dix destinations… sans touristes.

Insolite, voire un brin cruel pour certains de ces pays qui déploient malgré tout des efforts pour attirer les voyageurs, le classement éclaire en filigrane sur les lacunes qui ne pardonnent pas : déficit d’image et infrastructures insuffisantes sont les motifs les plus évoqués.

En première place, la Moldavie, 11 000 touristes au compteur, cumule par exemple les deux handicaps, auxquels s’ajoute le cas plus que complexe de la Transnistrie, région sécessionniste.

Avec 20 100 visiteurs par an, les îles Salomon, qu’on peine à situer sur une carte (mais une chose est sûre : c’est loin), font un peu mieux mais moins bien que la Guinée (33 000), handicapée notamment par les risques liés à la résurgence de l’épidémie Ebola.

Où aller pour ne pas croiser de touristes ?

Arrive ensuite l’Antarctique, qui attire 36 700 courageux, bravant la rudesse du climat, un trajet interminable sans se préoccuper, non plus, du trou dans leur porte-monnaie.

La Sierra Leone (44 000 visiteurs par an) occupe la 5e place de ce classement, suivie du Timor-Oriental (60 000). Petit caillou de l’océan Pacifique, la Nouvelle-Calédonie fait tout de même nettement mieux, avec 107 000 touristes, tout comme le Vanuatu (109 000), le Tchad (122 000), et le Bangladesh (125 000).

Geo termine son classement en rappelant que le meilleur endroit pour ne pas croiser trop de touristes reste l’espace, avec 7 touristes à ce jour. Quoique. Elon Musk semble bien décidé à améliorer cette triste statistique, en envoyant deux voyageurs pour une escapade autour de la lune dès 2018.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer