Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le service "Prime" à la Amazon débarque dans le voyage

| | | | | | | | par
Opodo a repris le terme "Prime", popularisé par Amazon pour l'adapter au voyage.
Opodo a repris le terme "Prime", popularisé par Amazon pour l'adapter au voyage.

Opodo et Go Voyages, marques phares d'eDreams Odigeo, ont créé un programme d'avantages qui reprend les codes d'Amazon.

Vous connaissez Prime, le programme de fidélité du géant du e-commerce Amazon ? Son principe, bien connu du grand public, inspire l'univers du voyage. Le groupe eDreams Odigeo vient de lancer, en France, les clones Opodo Prime et Go Prime. C'est dans chacun des deux cas un service facturé 54,99 euros par an en échange d’un "monde d’avantages", promet le groupe à ses clients. A commencer par des tarifs exclusifs, un service 24h/24, l'accès en avant-première à des ventes privées. D'ailleurs, "Si vous économisez moins de 54,99 € sur l'année, nous nous engageons à vous rembourser la différence", ajoute l'agence de voyages en ligne Opodo.

Une bonne idée marketing

Pour bien comprendre la finalité de cette belle idée marketing, le contexte est important à rappeler. Une marque comme Opodo et sa cousine Go Voyages ne peuvent plus afficher des prix applicables aux seuls détenteurs de cartes exotiques. Du coup, avec Prime, le site n'utilise-t-il pas un levier habile pour faire perdurer un système d’affichage de premier prix sur le vol sec ?

Pour tenter de répondre à la question, prenons un exemple simplet et concret. La recherche d’un vol Paris-Londres du 5 au 14 décembre donne cette réponse, à double détente :

Mais un manque de transparence

Par défaut, c'est le prix "Opodo Prime" de 82,98 euros qui s’affiche, moins élevé bien sûr que le prix standard (114,48 euros), comme le montrent les deux captures d'écran. Un affichage un peu troublant, et même assez… trompeur diront les voyageurs les plus critiques. La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) et les associations de consommateurs pourraient ne pas apprécier un tel coup marketing, qui est aussi une source de revenus comme de fidélisation. Selon nos informations, la fréquence d’achat des clients Odigeo est inférieure à 1,5 fois par an.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer