Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le ramadan commence aujourd'hui

|
Pour la troisième année consécutive , le mois de ramadan tombe en pleine saison estivale.
Pour la troisième année consécutive , le mois de ramadan tombe en pleine saison estivale.

Le mois sacré des Musulmans se déroule cette année du 20 juillet au 19 août. Un calendrier qui risque de peser un peu plus sur une saison estivale déjà délicate en Tunisie et au Maroc.

Au rythme du calendrier musulman, depuis 2010 et jusqu’en 2015, le ramadan tombe en pleine saison estivale, avec un décalage annuel de 10 jours environ.

Cette année, le mois d’abstinence des pratiquants de l’Islam court ainsi du 20 juillet au 19 août. Durant cette période, l’activité économique dans les pays du Maghreb tourne au ralenti. Et les touristes en Tunisie, au Maroc comme en Egypte doivent s’attendre à des modifications d’horaires, voire à une baisse du niveau de service dans les hôtels.

Les professionnels du tourisme qui composent déjà avec une saison difficile, et gèrent les conséquences du Printemps arabe, espèrent que cette conjonction de dates ne pénalisera pas davantage la fréquentation. D’autant que les touristes, du moins les Français, se montrent encore très circonspects. Ainsi, selon un sondage réalisé en ligne par L’Echo touristique du 19 juin au 19 juillet, 62,57% des 171 répondants ont déclaré que leurs clients étaient inquiets de la situation en Tunisie. 23,39% ne le sont pas, alors que 14,04% sont sans opinion.

Les ventes vers la Tunisie ont pourtant retrouvé un certain dynamisme avec des ventes de dernière minute encourageantes. La visite en cours du président tunisien Moncef Marzouki en France devrait par ailleurs concourir à rassurer davantage les inquiets.

Normaliser les relations franco-tunisiennes

Elle est notamment l'occasion pour le président tunisien de désamorcer les craintes d'une dérive islamiste dans son pays où le parti Ennahda est au pouvoir et d'asseoir sa stature d'homme d'Etat.

"Elle sera également l'occasion de réaffirmer le soutien que la France apporte à la transition politique engagée en Tunisie (...). Elle manifestera ainsi la forte volonté de la France d'accompagner les autorités et le peuple tunisiens dans ce processus, sur la base d'un partenariat d'égal à égal, dans le cadre des liens d'amitié très étroits qui unissent les deux pays et les deux peuples", a précisé de son côté Bernard Valéro, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qui a levé sur son site de conseils aux voyageurs toutes ses mises en garde concernant la Tunisie.

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cet article sur Wikio envoyer à un ami

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer