Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

L’e-tourisme poursuit sa croissance en 2012

| | | | par
La croissance de l'e-tourisme serait de 10% en France en 2012, contre 21% en 2011, d'après PhoCusWright.
La croissance de l'e-tourisme serait de 10% en France en 2012, contre 21% en 2011, d'après PhoCusWright.

Le cabinet d’études PhoCusWright publie un rapport sur les ventes en ligne dans notre pays. L’e-tourisme a crû d'environ 10% en 2012, soit deux fois moins qu'en 2011.

Alors que les TO sont à la peine en 2012, l’e-tourisme reste tonique, même s'il marque le pas.

Les ventes en ligne de voyages ont augmenté d’environ 10% en 2012, à 17,7 milliards d’euros, d’après la 8ème édition de la French online travel overview publiée par PhoCusWright.

Pour la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad), la croissance s’est avérée plus modeste, du moins sur les neuf premiers mois de l'année : +9% au premier semestre, puis +6%, au troisième trimestre. Les deux organismes n’utilisant pas la même méthodologie, la vérité se situe sans doute entre leurs deux estimations.

Au global, le voyage représente le premier secteur de l’e-commerce, évalué par la Fevad à 37,7 milliards d’euros en 2011. Le taux de pénétration du online dans notre secteur se poursuit. Avec 42% en 2012, la France est même à ce chapitre au-dessus de la moyenne européenne.

Les sites de fournisseurs dépassent les pure players

Cette année, la hausse des ventes de voyages sur Internet est en partie tirée par les segments rail, vol et hôtel. Sans surprise, les acteurs traditionnels ont récemment effectué des investissements significatifs dans les technologies, note l'étude. Les sites des fournisseurs (10,2 milliards d’euros de ventes en 2012) conservent une part de marché plus importante que celle des pure players (7,5 milliards). Cette tendance se confirme dans le temps, de 2010 à 2014, comme le montre ce graphique.

La croissance enregistrée sur le marché tricolore devrait ralentir, à +7% en 2013 comme en 2014. Si de nouveaux joueurs s’invitent chaque année sur la Toile, les acteurs leaders arrivent à un certain niveau de maturité. Le mobile devrait toutefois jouer un rôle moteur. 10% des mobinautes achètent des voyages, essentiellement des billets de train (source Fevad).

L'Europe est aussi à +10%

Au niveau européen, l’e-tourisme a affiché un bond de 17% en 2011, qui devrait tomber à 10% en 2012. Les agences de voyages en ligne ont tiré la croissance (+22%), les sites de fournisseurs ayant une cadence moins prononcée (+15%). Sur les années 2013 et 2014, la vitesse de croisière devrait atteindre +7%, selon PhoCusWright, comme le spécifie l’infographie ci-dessous.


 

4 réactions

marc | 21/12/2012 - 11H42

le consommateur a bien compris aujourd'hui que les TO et les agences n'apportent plus la valeur ajouté d'antan en terme de creation de voyages...

Certes il y a un risque a etre son propre tour operateur en creant son voyage via le dynamic packaging ( faillite de la compagnie aérienne, incoming defaillant , etc...) mais l'economie realisée ainsi en evitant la marge du TO et celle de l'agence de voyages vaut largement le coup... et les fournisseurs directs ( hotels et compagnies aériennes l'ont bien compris en etant de plus en plus present sur le web...

Dur dur pour les TO et agences de voyages... !

Signaler un abus |  CITER

Florence Kaci | 20/12/2012 - 13H06

les "suppliers websites" sont les sites des fournisseurs ( compagnies aeriennes, hotels, Tos, etc.,..) donc oui ,des sites tels que celui d' Air France, ACCOR au contraire de Booking, HRS etc...

Signaler un abus |  CITER

Riko75 | 20/12/2012 - 12H21

Qu'entendent-ils par "Supplier websites" : Voyages-SNCF? Air France ? Des distributeurs à la fois producteurs ? A la différence de Booking, HRS, etc ?

Signaler un abus |  CITER

level | 20/12/2012 - 08H52

C'est également les chiffres que Level.com a communiqué sur l'année écoulée.

Le constat de ventes directes par les fournisseurs n'est pas non plus une surprise.

Cela ne devrait aller qu'en croissance par l'action concomitante de promotion des marques sur e web et sur les apps ou autres applis mobiles, de l'espace qui leur sont dévolues sur Google ( 90 % de parts de marché) sur Hotel finder, flightsearch, etc...et des comparateurs.

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer