Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

L'e-tourisme a gagné du terrain en 2016

| | | | | | | | par
La Fevad a publié ce matin le bilan 2016 de l'e-commerce, incluant l'e-tourisme. En dix ans, le nombre de sites marchands a été multiplié par 10.
La Fevad a publié ce matin le bilan 2016 de l'e-commerce, incluant l'e-tourisme. En dix ans, le nombre de sites marchands a été multiplié par 10.
© Fotolia

Les ventes en ligne de voyages ont progressé de 3% en 2016, selon la Fevad.

 

Le ciel reste dégagé pour l’e-tourisme : les ventes en ligne de voyages ont augmenté de 3% en 2016, après une hausse de 4% en 2015, estime la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). C’est la tendance qui ressort du volet voyage de l’indice iCE 40, destiné à mesurer la croissance des sites leaders. Le panel e-tourisme agrège le chiffre d’affaires de 12 sites plutôt matures : Air France, AccorHotels, Booking, Club Med, edreams, Go Voyages, HomeAway, Lastminute, Opodo, Pierre & Vacances, Vente-privée Voyages, Voyages-sncf.com.

Une bonne résistance

"Les sites de tourisme affichent une belle résistance, malgré un contexte difficile", a commenté ce matin Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. "L’e-tourisme représente près de 50% des ventes du secteur, et est ainsi le secteur le plus avancé dans la digitalisation".

A titre de comparaison, les ventes de produits BtoC hors places de marché ont progressé de 8% l’an dernier. Celles des ventes aux professionnels, de +10%.

L’e-commerce pèse 72Mds d’€

La Fevad a également fait le point sur les principales tendances dans l’e-commerce en général.

Sur l’ensemble des 200 000 sites marchands, soit cette fois à périmètre non-constant, les Français ont dépensé 72 milliards d’euros sur Internet en 2016 (+14,6% versus 2015). Ces bonnes performances s’expliquent notamment par la tonicité des commandes passées en fin d’année. Noël draine près de 20% de l’e-commerce.

2000 euros par an

"Le panier moyen continue de chuter", a ajouté Marc Lolivier. Le montant annuel d’une transaction atteint 70 euros en 2016, contre 75 euros en 2015, soit un recul de 7%.

Cette érosion est toutefois compensée par une "très forte poussée" de la fréquence d’achats en 2016 : +21% par rapport à 2015. Les e-acheteurs réalisent environ 28 transactions en ligne sur l’année. Le montant cumulé de leurs emplettes s'élève à 2 000 euros, contre 1 084 euros en 2010.

Les perspectives 2017

L'e-commerce devrait poursuivre son envolée, pour atteindre 80 milliards d’euros cette année, estime Marc Lolivier. Avec un nombre de cyber-acheteurs qui plafonne, le potentiel de croissance passera par une augmentation de la fréquence d’achats des internautes, notamment sur les smartphones.

A noter un petit bémol pour le secteur du voyage en 2017 : 36% des cyberacheteurs comptent s'offrir des produits tourisme/voyage, contre 38% en 2016. C’est l’une des conclusions de l’enquête réalisée par l’institut CSA pour la Fevad, auprès de 1000 e-acheteurs, fin 2016.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer