Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Inde : les autorités veulent calmer les fêtards de Goa

| | | | | | par
Les plages de l'Etat de Goa sont bien plus calmes de jour...
Les plages de l'Etat de Goa sont bien plus calmes de jour...
© CCO Public Domain - Pixabay

Le gouverneur local veut réduire la délinquance dans l’ancienne enclave portugaise, connue pour ses plages interminables et ses fêtes déjantées qui durent jusqu’au bout de la nuit.

C’est peut-être la fin de la fête pour les millions de touristes – principalement occidentaux – qui viennent chaque année à Goa, en Inde, pour s’amuser sur les plages de cet état gouverné par des nationalistes hindous. "Il y a une interdiction légale de faire la fête au-delà de 10 heures du soir. Cette interdiction sera appliquée par le gouvernement de l'État", a récemment déclaré Manohar Parrikar, chef du gouvernement local.

Faits divers à répétition

Le gouverneur espère endiguer le trafic de stupéfiants, les faits divers et les crimes qu’il relie à la vie nocturne de Goa, connue mondialement pour ses excentricités. Le mois dernier, le cadavre dénudé d'une Irlandaise de 28 ans avait été retrouvé près d'un lieu touristique. En 2008, le viol et le meurtre d'une lycéenne britannique avaient fait la une des journaux du monde entier. La semaine dernière, un ministre du gouvernement local avait appelé à mettre en œuvre l'interdiction de fêtes nocturnes.

Même si le ministère français des Affaires étrangères ne donne pas de consignes particulières, il est recommandé aux touristes, et d’autant plus les femmes, de rester vigilants lors de leurs voyages en Inde.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer