Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Ile de la Réunion : le problème des requins refait surface

| | | par
De nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre les requins. La Réunion compte notamment de nouveaux moyens technologiques de surveillance des baignades.
De nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre les requins. La Réunion compte notamment de nouveaux moyens technologiques de surveillance des baignades.
Jag_cz - Fotolia

Pour lutter contre la recrudescence des attaques de requins, l’île de la Réunion a pris une série de mesures pour les éradiquer des zones fréquentées "par les usagers de la mer". La surveillance par drone des sites de baignade sera également renforcée.

Haro sur les requins à la Réunion. La réunion annuelle du Comité de réduction du risque requin (C4R) s’est tenue vendredi, et ce alors qu’un bodyboardeur de 26 ans a perdu la vie, le 21 février dernier à Saint-André, tué par un squale.

Le préfet de La Réunion a, entre autres mesures, annoncé le renforcement de la pêche ciblée des requins le long du littoral ouest de La Réunion, pour les éradiquer des zones fréquentées par "les usagers de la mer". Le C4R a également décidé de renforcer la surveillance par drone des sites de baignades dans l’ouest et le sud de l’île. Un appareil est d'ores et déjà en service, un deuxième sera déployé. L’utilisation des sonars et des caméras sera aussi expérimentée.

Ces mesures sont aussi destinées à rassurer les touristes, et ce, alors que la polémique ne cesse d’être ravivée, sur place, concernant "la crise des requins". Depuis 2011, la destination fait en effet face à une recrudescence des attaques de squale, ayant entraîné plusieurs décès. Des accidents survenus hors des zones autorisées de baignade, pour la plupart d’entre eux.

L'IRT rappelle les mesures de sécurité

C’était notamment le cas de l’attaque survenue en février dernier, ainsi que l'a rappelé l’Institut Réunionnais du Tourisme (IRT) : "en étant prudent et respectueux des différentes mesures prises par les autorités locales, (...) il est possible de profiter en toute sécurité et sérénité des plages et activités de loisirs nautiques qu’offre l’île de La Réunion". "Avec plus de 22 kilomètres de lagon sécurisé et la mise en place de filets de protection, financés par l’État et la Région Réunion, les locaux et touristes peuvent se baigner sans aucun danger, notamment sur la côte ouest de l’île, et découvrir la richesse des fonds marins", ajoute l'IRT.

L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, réglementant les baignades (y compris lorsqu’elles s’effectuant à l’aide d’un équipement de type palme, masque et tuba) et les activités nautiques "utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard) sera de son côté applicable jusqu’au 15 février 2018. Ce décret interdit ces activités dans la bande des 300 mètres à partir du littoral du département de La Réunion, sauf dans les lagons, les espaces aménagés et surveillés hors lagons ainsi que les zones d’expérimentation opérationnelle (ZONEX)".

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer