Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Grève à Air Austral : les pilotes et le personnel au sol s'engagent

| | | | | | par
Ce jeudi 5 janvier est le 5e jour consécutif de grève chez Air Austral.
Ce jeudi 5 janvier est le 5e jour consécutif de grève chez Air Austral.
© Wikimedia commons

Retards et annulations sont annoncés par Austral pour le 6 janvier. La grève illimitée entamée lundi à l'appel de l'Unsa, avec des revendications portant principalement sur les PNC, est désormais soutenue par les syndicats de pilotes et du personnel au sol.

Tous les passagers seront transportés vendredi 6 janvier, assure Air Austral, mais non sans mal. Des annulations et des retards sont annoncés sur le programme de vols en raison de la poursuite de la grève commencée le 2 janvier à l'appel de l'Unsa.

Solidarité du SNPL et de la CFDT

Si ses revendications portent essentiellement sur les PNC, l'Unsa a néanmoins entraîné dans son combat la CFDT, qui représente le personnel au sol chez Air Austral, ainsi que le syndicat de pilotes SNPL. Ils n'ont pas déposé de préavis mais ont apporté leur soutien, et même appelé à rejoindre la mobilisation.

"Nous avons appelé nos pilotes qui le souhaitent à se rallier au mouvement sous couvert du préavis déposé par l'Unsa", nous confirme Vivien Rousseau, président de la section Air Austral du SNPL France Alpa. Conditions de travail, effectifs, modèle de management et de dialogue social… "Nos revendications sont similaires même si nous avons chacun nos spécificités métiers", estime-t-il.

La direction veut négocier par corps de métier

Avec la loi Diard, qui oblige les grévistes à se déclarer au moins 48 heures à l'avance, "déposer un préavis serait comme annoncer vouloir enliser la situation dans le temps, ce qui n'est pas le cas", précise-t-il. Selon une porte-parole de la compagnie, aucun pilote n'est cependant gréviste ce jeudi 5 janvier.

En revanche, toujours selon la compagnie, une vingtaine de personnels au sol, sur un total de 400, cessera le travail le 6 janvier.

Si la mobilisation est désormais interprofessionnelle, la direction d'Air Austral souhaite recevoir chacun des syndicats séparément. Ainsi, elle a "initié des négociations avec la CFDT, qui a lancé un protocole de prévention des conflits, sur des points qui lui sont propres", indique la porte-parole. La direction aurait également invité l'Unsa à une réunion cet après-midi, à 14h30 heure locale.

Chaque jour, les affrètements d'appareils auprès des compagnies Wamos et Hifly destinés à transporter tous les passagers, notamment sur le long-courrier, coûtent entre 700 000 et 800 000 euros à la compagnie.  

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer