Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Google joue les guides touristiques

| | | | | par
Google embauche des randonneurs pour enrichir Street View d'images, là où les Google Cars ne peuvent pas passer.
Google embauche des randonneurs pour enrichir Street View d'images, là où les Google Cars ne peuvent pas passer.

Le géant de la recherche développe des carrousels de photos sur les destinations du monde, et promet des guides touristiques mobiles sur Maps.

Lorsqu’on tape "Paris lieux d’intérêt" ou "Lieux d'intérêt Paris" dans Google.fr *, un grand carrousel précède les réponses de recherche payante et naturelle.

C’est une frise sur fond noir, montrant les principales attractions de la capitale, avec un scroll horizontal : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, Disneyland Paris, le Château de Versailles... Au total, 50 sites sont répertoriés, tous dans la capitale et ses environs, à l’exception notable de trois lieux : le château de Chambord, les Gorges du Verdon et la Dune de Pilat.

En cliquant sur une photo, disons celle des Champs-Elysées par exemple, Google rafraîchit ses réponses avec le contenu ad hoc sur la célèbre avenue. Cartographie de Google Maps à l’appui, pour aiguiller l'internaute.

A vous de cliquer :

Le principe du grand carrousel concerne de nombreuses destinations françaises comme Saint-Malo, Nice, ou Toulouse, mais aussi bien sûr du monde entier.

Sur Marrakech par exemple, l'exercice est moins abouti que sur Paris, et seulement dix lieux d’intérêt sont proposés : la place Jemaa El-Fna, le Jardin Majorelle, la Koutoubia, le Palais de la Bahia...

Quand San Francisco s’allume

Jusqu’où Google jouera-t-il les guides touristiques ? Dévoilée en mai, la solution cartographique Maps montre que la firme de Mountain View peut pousser assez loin son imagination et sa technologie. Sa vidéo de présentation met en scène San Francisco, ses centres d'intérêt, ses hôtels et restaurants. L’internaute peut notamment planifier un itinéraire multimodal intégrant les trajets en train, en avion, à pied, ce qui rappelle Mytripset développé par Voyages-sncf.com, en version urbaine. La solution cartographique intègre, elle aussi, en pied de page, un carrousel de photos : des images de Street View, Visites virtuelles pour les pros et également de Google Earth...

Le géant de la recherche montre, mois après mois, combien le tourisme inspire son modèle économique.

La création des comparateurs Flight Search et Hotel Finder, le rachat d’ITA, Zagat et Frommer’s, le développement de Street View avec des caméras embarquées sur des voitures comme à dos de randonneurs, semblent prendre tout leur sens dans l’unité de lieu que représente Maps 2013.

C’est plus évident aux Etats-Unis, mais également palpable en Europe.

 

*"Top things to do in Paris" dans Google.com

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cet article sur Wikio envoyer à un ami

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer