Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Fréquentation touristique à Paris : 6% de baisse, mais de l'optimisme

| | | | | par
Les meilleurs chiffres de fin 2016 restent à nuancer à cause de l'effet des attentats de novembre 2015.
Les meilleurs chiffres de fin 2016 restent à nuancer à cause de l'effet des attentats de novembre 2015.
CC-BY-SA Atoma

Si la capitale a perdu 6% de touristes en 2016, le dernier trimestre de l'année présente des signes positifs, selon l'office de tourisme de la ville.

C'est un recul moins prononcé qu'escompté. Selon l'Office du Tourisme et des Congrès de Paris, l'agglomération de la capitale a enregistré un recul de 6% de ses arrivées hôtelières en 2016 par rapport à l'an passé. La reprise économique en France et en Europe a notamment permis au tourisme d'affaires de soutenir l'activité touristique, avec une croissance des nuitées de 28% par rapport à 2015, sur la période de janvier à septembre.

Dans le détail, la baisse des nuitées provient surtout des arrivées étrangères, plus faibles de 10%, alors que les arrivées françaises n'ont subi que 2% d'érosion.

Un début de reprise ?

Certains marchés reprennent doucement des couleurs, estime l'office de tourisme. Ainsi, la Chine et le Moyen-Orient enregistrent en 2016 des volumes d'arrivés supérieurs à ceux de 2014.

Le communiqué note aussi l'embellie économique des prévisions de croissance de la Russie (+1,1%) et du Brésil (+0,5%), et des marchés émergents - Mexique, Amérique centrale et Inde - qui se sont maintenus en 2016 et dont la progression "devrait se confirmer en 2017".

Un retour au niveau pré-attentat en 2017

La région Ile-de-France et la ville de Paris s'associeront en 2017 pour un "second plan de relance" du tourisme, qui disposera de moyens "accrus" par rapport à celui de 2016. La ville aurait décroché "plusieurs très grands congrès et manifestations sportives internationales pour les années à venir", ce qui permet d'envisager, "dans le courant du premier semestre 2017, le retour de la fréquentation touristique au niveau d'avant le 13 novembre 2015, "sauf évidemment nouvel évènement sécuritaire significatif".

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer