Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Fin des frais d’itinérance : une aubaine pour les applications

| | | | | | | par
Les voyageurs européens pourront plus librement utiliser leur smartphone pour s'informer.
Les voyageurs européens pourront plus librement utiliser leur smartphone pour s'informer.
©WavebreakmediaMicro - stock.adobe.com

A compter du 15 juin, la fin des frais d'itinérance entre en vigueur au sein des pays de l'Union européenne.

 

C’est une bonne nouvelle pour les voyageurs européens. Dès aujourd’hui, les visiteurs peuvent utiliser leur forfait mobile, ou leur carte prépayée, sans surcoût dans n’importe quel autre pays de l’Union européenne, Royaume-Uni compris : connexion internet, appels téléphoniques et SMS.

Quel impact sur le tourisme ?

La fin des frais d’itinérance (roaming) aura une incidence indéniable sur la consommation des visiteurs étrangers en France, se réjouit l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris. Les applications touristiques seront ainsi les premières à bénéficier de la nouvelle directive européenne, explique-t-il dans un communiqué. Certaines, plus rares, risquent au contraire d’en souffrir, notamment celles qui développent des boîtiers wifi.

Le Welcome City Lab, l’office du tourisme de la capitale et la Ville de Paris accompagnent des start-up à destination des voyageurs. Parmi elles figurent le spécialiste de l’assistance Paris Helpline, le service de bagages Eelway, la plate-forme de guides Meetrip et le service de locations de voitures Carlili.

 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer