Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Eté 2017 : les départs des Français à la hausse, les courts séjours aussi

| | | |
Les Français seront plus nombreux à partir cet été, mais en privilégiant souvent de courts séjours.
Les Français seront plus nombreux à partir cet été, mais en privilégiant souvent de courts séjours.

Europe Assistance a mené l’enquête avec Ipsos pour connaître les intentions de départs pour l’été et sonder les critères de choix des vacanciers.

Les Français seront cet été plus nombreux à boucler leurs valises…, mais partiront moins longtemps. C’est ce qui ressort notamment du dernier baromètre réalisé par Ipsos pour Europe Assistance. 65% des Français annoncent ainsi avoir l’intention de partir cet été, un chiffre en hausse de huit points par rapport à l’an dernier.

Mais cette belle progression concerne surtout les courts séjours : 8% des Français partiront moins d’une semaine (+4 points), 29% d’entre eux prévoient de partir une semaine (+13%). Pour 35% des Français, les vacances dureront quinze jours. En revanche, les longs séjours (4 semaines et plus) flanchent, enregistrant une baisse de 10%.

S’élevant à 1982 euros, le budget moyen s’affiche aussi en recul de 11% par rapport à 2016. Cette diminution s’explique toutefois elle aussi par le développement des courts séjours.

63% des Français comptent rester en France

Côté destinations, 63% des Français resteront dans l’Hexagone. Ceux qui en franchiront les frontières se rendront en Espagne (12%), en Italie (5%) et au Portugal (5%), les trois destinations figurant en tête des intentions de départ des Français, toujours d'après le baromètre.

Au niveau de l'hébergement, si la plupart des clientèles européennes séjournent à l’hôtel (47%), les Français font figure d’exception en préférant la location saisonnière à 42%.

Le rapport qualité-prix reste un critère de choix déterminant pour 71% des Français, suivi par l’emplacement (54%) et les avis en ligne (27%). Des avis qui pèsent moins que pour la plupart des vacanciers européens : très vigilants sur l'e-réputation de leur lieu d’hébergement, les Italiens sont ainsi beaucoup plus nombreux (40%) à en faire un critère de choix.

Les avis en ligne, troisième critère de choix

Si les Français consultent les avis concernant les hôtels (56%) ou les restaurants (50%), la pratique est moins développée lorsqu’il s’agit de se renseigner au sujet d’une attraction touristique (35%) ou d’une compagnie aérienne (28%).

Ce baromètre a été réalisé à travers dix pays (périmètre européen et américain) en interrogeant des échantillons de 1000 personnes aux Etats-Unis, au Brésil, en Angleterre, en Belgique, en Allemagne, en France, en Suisse, en Autriche et en Italie. Au total, 10 000 personnes ont répondu en ligne, entre le 28 mars et le 21 avril 2017.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer