Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Destinations : les tops et les flops en 2016

| | | | | | | | | | par
Le Portugal est devenu la 8e destination moyen-courrier des Français, alors qu'il était 10e l'an dernier.
Le Portugal est devenu la 8e destination moyen-courrier des Français, alors qu'il était 10e l'an dernier.
© Linda Lainé

L'exercice 2015-2016 a confirmé la ruée des Français vers l’Europe du Sud, au détriment des destinations historiques du Maghreb et du Moyen-Orient, selon le Baromètre du Seto. L’activité des voyagistes a reculé, une nouvelle fois, à l'issue d'une année marquée par les attentats.


Tout un symbole : la Tunisie et la Turquie ont quitté en 2015-2016 le top 10 des destinations moyen-courriers, qu’elles occupaient un an plus tôt. Le Maroc, lui, en fait toujours partie, mais continue de dégringoler (-27,5%, après -38,8% en 2014-15), d'après le baromètre annuel du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto), présenté jeudi 15 décembre à Deauville. Plus surprenant, l’Espagne, devenue mature au fil des ans, a reculé de 4,9%. Quant à la France, elle arrive toujours en première position des voyages à forfait, avec 765 420 clients (-0,3%).

Un CA global en recul de 18% sur 4 ans

Quel est le bilan global, sur l’ensemble des destinations ? L’exercice 2015-2016 a été fortement marqué par le redéploiement des flux touristiques de la rive sud du bassin méditerranéen vers les destinations européennes, notamment sur l’été, note le Seto. Par conséquent, les capacités ont cruellement manqué sur le mois stratégique d'août. Résultat : "On clôture l’exercice sur un chiffre d’affaires en baisse de 2% au niveau des voyages à forfait. Si nous avions eu les capacités au mois d’août, nous aurions eu un résultat positif", a expliqué ce matin René-Marc Chikli, lors du du 8ème Forum Seto. Le président du Seto a aussi rappelé que les résultats reflètent, sans surprise, des contrastes très forts entre voyagistes.

Sur la période du 1er novembre 2015 au 31 octobre 2016, le chiffre d’affaires global des TO membres du Seto (incluant les vols secs) a diminué de 5,8%, à 4,319 milliards d'euros* (avec 5,405 millions de clients, -10,1% à périmètre comparable). A titre de comparaison, il atteignait 5,288 milliards d'euros en 2011-2012 quand la distribution des vols charters gonflait l'activité, soit un recul de 18,3% en quatre ans.... Seule consolation : la recette unitaire moyenne progresse de 4,8% en 2015-16, en glissement annuel, à 799 €.

Turquie et Tunisie à -70%

A l’image de l’an passé, les destinations historiques du Maghreb et du Moyen-Orient ont donc souffert. Dans la zone moyen-courrier, les chutes les plus notables concernent la Turquie (-73,0%), la Tunisie (-70,7%) et l’Egypte (-54,1%). Au niveau du Top 10, les Canaries mènent toujours la danse, tandis que le Portugal et la Sardaigne enregistrent les meilleures progressions.

Dans le top 10 des destinations long-courriers, Cuba et la Thaïlande sont en pleine forme. A contrario, les Antilles françaises et les Etats-Unis sont particulièrement à la peine.

Souffrent également, sur de plus petits volumes, la Chine (-32,3%), le Pérou (-27,2%) et les Bahamas (-20,1%). D’autres pays ont en revanche fait le bonheur des TO, à commencer par des destinations moyen-courriers comme l’Iran (+144,0%, avec une petite volumétrie), la Russie (+27,1%), le Japon (+34,3%), l’Indonésie (+29,8%) et la Nouvelle-Zélande (+29,0%).

* Dans le détail, les destinations moyen-courriers avec 2 263 008 clients (-6%) ont réalisé un VA de 1 829M€ (-6,2%) et une recette unitaire de 808€ (-0,3%). Les long-courriers ont mieux résisté, avec 722 498 clients (-1,3%) ont réalisé un VA de 1 629M€ (+2,4%) et une recette unitaire de 2 254€ (+3,8%).

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer