Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Concours : 32 start-up en lice, 4 gagnantes

| | | | | | | par
Les start-up ont été évaluées par différents jurys, à l'issue des pitchs.
Les start-up ont été évaluées par différents jurys, à l'issue des pitchs.
© Linda Lainé

Découvrez les start-up qui ont séduit les jurys d'experts du tourisme, lors du Business Forum 2015.

Le Pavillon Dauphine à Paris a fait salle comble à l’occasion de la deuxième édition du Business Forum, mardi 3 novembre. Un bel événement pour permettre à des start-up de rencontrer des professionnels du tourisme et des investisseurs potentiels.

Point d’orgue de cet événement, le concours start-up a mis en compétition 32 jeunes entrepreneurs, qui disposaient de 3 petites minutes pour convaincre le public et surtout un jury de professionnels. Quatre jeunes pousses ont remporté un trophée, ce qui les a mis sur un piédestal en fin de soirée... et pour plusieurs mois encore : Stanley Robotics, Fluo, Sepage, Theatre in Paris ont gagné, au sein de leurs différents villages thématiques (Créer, Faciliter, Enrichir, Divertir). Qui sont-elles ?

Stanley Robotics

C’était la première start-up à pitcher. Un exercice délicat que son DG Clément Boussard a relevé haut la main. Stanley Robotics veut déployer un réseau de voituriers robotisés dans ces parkings où il est parfois si difficile de trouver de la place et de manœuvrer. Derrière cette promesse se cache un logiciel qui joue le chef d’orchestre afin d’optimiser le stationnement. "Nous pouvons garer 30% à 60% en plus", assure Clément Boussard, qui prépare un pilote à l’aéroport de CDG, pour le printemps. Son modèle économique est basé sur la location de ses grands chariots-élévateurs, sur cinq ans.

Fluo

"Fluo veut apporter de la clarté et de la visibilité au niveau des assurances", a souligné en préambule Jehan de Castet, son président, par ailleurs créateur du comparateur d'assurances Lesfurets. La start-up se présente comme un moteur d’assurances, capable d’identifier puis de combler les "énormes trous dans la raquette" de nos cartes bancaires et de leur couverture. D'abord lancé en BtoC, le service est décliné en BtoB depuis quelques mois, soit pour les professionnels du voyage.

Sépage

Après avoir soutenu une thèse sur le web sémantique, Milan Stankovic a lancé sa start-up pour permettre aux acteurs du tourisme de personnaliser leurs offres en ligne. "Nous avons créé trois modules d’intelligence artificielle", a-t-il expliqué lors du Business Forum. Il s’agit de solutions de recommandation personnalisée, d’assistant personnel et de barre de recherche inspirationnelle. Sépage vise tant les agences que les TO et les compagnies aériennes, pour les accompagner dans leur stratégie digitale.  

Theatre in Paris

Cette jeune pousse couvée dans le Welcome City Lab a déjà remporté le concours start-up 2015 du Club Tourisme et Technologie (CTT). Theatre in Paris a développé un service exclusif de sur-titrage en anglais. Mieux : son innovation a été adaptée à des lunettes de réalité augmentée, en plusieurs langues au choix. "Nous prévoyons un déploiement international", a indiqué son cofondateur Carl de Poncins, qui a rendez-vous avec des opéras intéressés à New York, dans quelques jours. Plusieurs théâtres français sont déjà clients de la start-up.

Amadeus, Skyboard, Air France et Aéroports de Paris sont les coorganisateurs du T3 Business Forum, dédié au tourisme, des transports et des technologies. Welcome City Lab est associé à cet événement.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer