Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Baromètre des agences : les réservations repartent à la hausse en novembre

| | | | | | | par
Les réservations pour les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 34% en novembre 2016.
Les réservations pour les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 34% en novembre 2016.

Tirées par le long-courrier, les réservations augmentent en novembre 2016, mais les départs du mois comme les départs cumulés depuis le début de l’année restent à la baisse.

 

C’est un bond remarquable. Tandis qu'en octobre 2016, les réservations en agences avaient chuté de 5,8% toutes destinations confondues, elles ont grimpé de 27% sur le long-courrier et de 8,4% sur le moyen-courrier en novembre, ce qui s’explique "en grande partie par le niveau faible des réservations de novembre 2015, suite aux attentats de Paris", souligne le dernier baromètre Les Entreprises du Voyage/Atout France. 

L'Asie et les Caraïbes s'envolent

Une dynamique positive qui profite aux destinations nord-américaines, comme à celles des Caraïbes ou de l’Asie. Ainsi, en novembre 2016 (VS novembre 2015), les réservations sont en hausse de 34% sur les Etats-Unis, de 32% sur la Thaïlande, de 23% sur Cuba ou encore de 33% sur la Chine.

Les départs du mois de novembre 2016 se sont en revanche globalement soldés par une baisse de 2,6% du nombre de passagers. Une tendance négative qui affecte particulièrement les destinations moyen-courriers (-5,6%), avec par exemple une baisse de 6% sur l’Espagne. L’Italie tire son épingle du jeu avec une forte hausse (+21%), de même que le Cap Vert et la Belgique. La France reste à la peine (-3,7% de passagers), les Antilles françaises accusant une perte particulièrement lourde à -29% en nombre de passagers.

Seul le long-courrier est en croissance sur les départs en novembre, porté par des destinations à succès comme la Chine (+68% de passagers) et Cuba (+32%).

La baisse se poursuit au global depuis janvier 

Pour les départs cumulés de janvier à novembre 2016, le baromètre relève une baisse de 5,2% par rapport à 2015. C’est sur la France que la baisse est la plus marquée (-6,2%), suivi du moyen-courrier (-5,8%), tandis que le long-courrier est stable (+0,5%).

Pour autant, le bilan est contrasté sur les destinations lointaines, avec des pays à la peine comme les Etats-Unis avec -5% de passagers, ou la République dominicaine qui continue à observer un déficit important de départs de Français, soit -20% depuis janvier 2016. 

 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer