Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Attaque meurtrière à Hurghada : ce que l'on sait

| | | | | | par
Attaque meurtrière à Hurghada : ce que l'on sait
Attaque meurtrière à Hurghada : ce que l'on sait
©Ren - stock.adobe.com

Deux touristes allemandes ont été tuées vendredi 14 juillet sur une plage d'Hurghada. Ce drame risque de porter un nouveau coup au tourisme égyptien, qui montrait des signes de reprises sur le marché français.  

Vendredi dernier, deux touristes allemandes ont été tuées dans une attaque au couteau sur une plage d’Hurghada, station balnéaire au bord de la mer Rouge, quatre autres touristes ont été blessés. Aucun touriste français ne figure parmi les victimes.

Selon des sources judiciaires et sécuritaires, l’assaillant, arrêté juste après l’attaque, aurait "avoué avoir épousé les idées jihadistes" même si le parquet affirme n’avoir pas, pour le moment, déterminé ses motivations. "Au vu des informations dont nous  disposons, l'attaque visait des touristes étrangers, un acte particulièrement  sournois et criminel, qui nous bouleverse et nous met en colère", indique de son côté le ministère allemand des Affaires étrangères.

Sécurité renforcée

Depuis le drame, les mesures de sécurité ont été renforcées. Des patrouilles sillonnent les rues de la station balnéaire et des membres de la sécurité ont été postés devant les hôtels. Le Quai d’Orsay a de son côté rappelé ses consignes de grande vigilance, sans modifier ses cartes.

Déjà victime de plusieurs attaques ces derniers mois, visant notamment les forces de l’ordre et les minorités chrétiennes, l’Egypte, qui se trouve actuellement en état d’urgence, parviendra-t-elle malgré tout à faire redécoller son tourisme, notamment sur le marché français ?

En tout cas, plusieurs pros ont fait cette année le pari d’une reprise qui commençait à se traduire dans les chiffres. Le dernier baromètre du Seto montrait ainsi un redémarrage, l’Egypte enregistrant une hausse de 367% des réservations. Misant sur la destination, Kuoni/Travel Lab notamment lui a ainsi dédié un hors-série, quand FTI affiche aussi sa détermination à monter en puissance sur le pays des Pharaons.

Un travail de réassurance

"Nous avons décidé de mettre un avion sur Louxor à partir de novembre, détaille Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages; et nous avons quatre avions cet été pour Hurghada qui sont pleins. Au moment où je vous parle (en milieu de matinée, NDLR), nous n’avons eu aucune annulation. (...) Forcément, ce n’est pas une bonne nouvelle, mais c’est triste à dire, hélas, les gens s’habituent. Ils savent désormais que ce genre d'événement peut arriver partout. Nous ne changerons en tout cas rien à nos projets sur l’Egypte."

Le TO devra immanquablement effectuer un travail de réassurance, surtout vis-vis des professionnels, estime Axel Mazerolles. "Il y a cette confiance à retrouver. Il faut que les agents aillent sur place, et voient que les hôtels des stations de la mer Rouge sont pleins, même si les Français eux ne sont pas nombreux. Nous voyons que la demande des consommateurs est là. Nous devons convaincre les pros de proposer la destination."

Il faudra en tout cas du temps à la destination pour renouer avec ses anciennes performances. En 2010, l’Egypte avait établi son record de fréquentation touristique, en accueillant 14,7 millions de voyageurs. En 2016, 5,3 millions de personnes ont visité la destination. Le ministère du tourisme ambitionnait, selon des objectifs communiqués en février dernier, d’attirer 10 millions de personnes en 2017.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer